LE BILLET DU JOURNews

Le Billet du jour : Le Petit (grand) Peuple…

Le Billet du jour
Le Petit (grand) Peuple…

Par Fayçal Charif

On le voit marcher, déambuler, se porter avec peine dans la tourmente de ses jours. On le voit fatigué, abattu, peiné, triste, amer. Il est devenu fataliste, il encaisse sans rien dire, sans réagir. Il ne sourit plus, il ne rit plus. Il ne parle plus, et si jamais il parle, on ne l’écoute pas, on ne l’écoute plus. Le petit (grand) peuple algérien n’est plus que l’ombre de lui même. Depuis 1830, le petit peuple n’a jamais eu de répit. Il n’a jamais pu souffler pour vivre enfin comme un « Grand peuple ». Après les affres de 132 années de colonialisme, dont 7 ans de guerre impitoyable, la liberté et l’indépendance payées chèrement par le sacrifice et sang, ont redonné confiance, fierté et joie au petit peuple. A peine réveillé du cauchemar de plus d’un siècle d’injustice, il voit se confronter « les frères de combat » un autre cauchemar. Il sortira dans la rue pour dire « 7 ans de guerre, ça suffit » (sebaa s’nin barakat). Un peu plus tard, on le fait dormir avec un socialisme rigide, puis on lui ôte la couverture au nom d’un capitalisme sauvage. Quelques années après, le petit peuple fera le terrible cauchemar du terrorisme La folie meurtrière va durer dix ans. Il se réveillera en sursaut et on lui collera tous les maux et pour cela on trouvera les mots ! Depuis, on le voit marcher, déambuler, se porter avec peine dans la tourmente de ses jours…le cauchemar continue !!

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer