LE BILLET DU JOURNews

Le Billet du Jour : Etat et société

Le Billet du Jour

Etat et société

Par : Fayçal Charif

L’après terrorisme a laissé des traces visibles sur la société Algérienne. Une société, qui malgré tout son courage et ses sacrifices durant cette terrible décennie noire, n’a pas pu éviter et s’éviter les conséquences du grand drame. Tout a changé, tout s’est métamorphosé, au point de ne plus reconnaître notre société. Bouleversements également de la donne politique depuis presque 20 ans maintenant, dus aussi au phénomène-fléau qu’est le terrorisme. Un champ politique devenu un vrai « cirque ». Dans le grand flou des années 90, des « politiques » se sont donnés de l’existence et  de la force dans un opportunisme écurant. Une société aussi, qui a perdu ses repères et dans la foulée, ses valeurs. Politique et société qui ont survécu à un terrible terrorisme, n’ont pu éviter les séquelles. Si la politique ne suit pas le cours normal des choses et ne peut normaliser la vie politique et tous les autres aspects qui font «  l’ETAT »,  et si dans la société rien ne va dans la vie de tous les jours, avec un désintéressement totale de chose la politique, et de la vie publique et citoyenne, il faut bien reconnaître que …c’est grave, vraiment grave. C’est même inquiétant, parce qu’il y va de la notoriété, la stature et la crédibilité de l’Etat et de la survie et « l’honneur » de la société.

Montrer plus

Articles Liés

Un commentaire

  1. VOICI CI-DESSOUS UN APERÇU RÉDACTIONNEL QUI VOUS MONTRE COMMENT LES AUTORITÉS LOCALES ET LE WALI DE BOUMERDES ONT HONORE UNE FEMME MILITANTE DANS UN MOUVEMENT ASSOCIATIF FÉMININ A BOUMERDES DEPUIS 2003 JUSQU’AU 8 MARS 2018 A L’OCCASION DE LA JOURNÉE DU 8 MARS QUI A COÏNCIDE AVEC LE RELOGEMENT DES SINISTRES SISMIQUES DE FIGUIER 2 A BOUMERDES

    UNE FEMME MILITANTE SOCIALEMENT S’EST VU REFUSER SON RELOGEMENT
    EN DATE DU 8 MARS 2018 . ON A DÉDIÉ UNE PENSÉE CHALEUREUSE A BEAUCOUP DE FEMMES QUI ONT OEUVRE INLASSABLEMENT POUR ALLÉGER L’OPPRESSION DU QUOTIDIEN DES ALGÉRIENS PAR LEUR CONTRIBUTION CAPITALE DANS LES MOUVEMENTS ASSOCIATIFS ALGÉRIENS QUI DEMEURENT OUBLIÉES PAR LES MÉDIAS ALGÉRIENS TELLES QUE MADAME SAHRAOUI LEILA DE FIGUIER 2 A BOUMERDES QUI A FONDE D’ABORD UNE ASSOCIATION LOCALE BAPTISÉE L’ASSOCIATION DES FEMMES SINISTRÉES DE BOUMERDES DURANT LA PÉRIODE POST SISMIQUE DU SÉISME 2003 , ENSUITE ELLE A FONDE UNE AUTRE ASSOCIATION QU’ELLE A BAPTISÉE L’ASSOCIATION DES FEMMES ALGÉRIENNES DE DEMAIN ET ENFIN L’ACTUELLE ASSOCIATION LOCALE DU PLANNING FAMILIAL DE BOUMERDES . ELLE A OEUVRE DONC INLASSABLEMENT DE MANIÈRE FABULEUSE AU BIEN ETRE ET AU DÉVELOPPEMENT LOCAL DE CETTE POPULATION DE FIGUIER A BOUMERDES AVEC TOUTE CES ASSOCIATIONS CONFONDUES QU’ELLE A FONDÉES .
    EN DATE DU 8 MARS 2018 ET A L’OCCASION DE LA JOURNÉE MONDIALE DE LA FEMME ET EN DÉPIT DE SON BILAN POSITIF D’ACTIVITÉ ASSOCIATIVE A BUT NON LUCRATIF , MADAME SAHRAOUI LEILA S’EST VU REFUSER ARBITRAIREMENT ET CYNIQUEMENT L’ACCÈS A SON RELOGEMENT DANS LE CADRE DU RELOGEMENT DES SINISTRES SISMIQUES DE FIGUIER 2 DES CHALETS A BOUMERDES DONT LE QUOTA DE LOGEMENTS DISPONIBLES VA ETRE ATTRIBUE AUX OCCUPANTS DE CE SITE DES CHALETS DE FIGUIER 2 A BOUMERDES AUJOURD’HUI MÊME A L’OCCASION DE LA JOURNÉE MONDIALE DE LA FEMME QUI COÏNCIDE AVEC LA DATE DU 8 MARS 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :