AnalyseNews

Le bide retentissant du Forum de Dakhla

Le bide retentissant du Forum de Dakhla

Par : Kharroubi Habib

Les organisateurs du Forum Crans Montana domicilié en violation de la légalité internationale dans la ville de Dakhla en territoire occupé du Sahara occidental ont promis au Makhzen auquel ils sont redevables d’inavouables choses que la rencontre attirerait un concours de nombreux et prestigieux participants qui mettront leur influence au service de la thèse marocaine concernant le conflit sahraoui. Las, le plateau réuni à Dakhla s’est avéré d’une pitoyable indigence. Les personnalités de premier plan tant du monde politique que de l’économique au plan international qu’ils ont tenté de faire venir à Dakhla leur ont en effet fait faux bond.

Pour camoufler le bide qu’ils ont récolté, les organisateurs ont rameuté des «has been» de la scène politique française eux-mêmes en quête de «tribunes» leur permettant d’entretenir l’illusion qu’ils sont des voix encore écoutées malgré le dégagisme qui les a balayés dans leur propre pays. Les «stars» du «prestigieux» Forum de Dakhla n’ont été autres que Rachida Dati, Elisabeth Guigou et Nicolas Sarkozy. Pas de quoi faire de la rencontre un succès probant au plan diplomatique et médiatique ainsi qu’espéré par le Palais royal et le Makhzen. Le reste des participants a été pour l’essentiel composé d’illustres inconnus qui ont fait le déplacement à Dakhla ayant succombé à l’attrait d’un séjour touristique tous frais payés et dotés d’un «ego» sensible aux égards dont ils allaient être entourés en se prêtant à la mascarade.

Les têtes de gondole dont le «prestigieux» forum a eu droit ce sont donc un ex-président et deux ex-ministres français. Trois personnages dont la présence à Dakhla ne constitue nullement un évènement politique inédit tant leur proximité avec le Palais royal et le Makhzen est notoire. Même les médias de l’Hexagone bien disposés à amplifier les «succès» diplomatiques du Maroc sur la question du Sahara occidental n’ont pas jugé que la présence de ces «has been» de chez eux a fait une réussite du forum et l’ont tout simplement zappé.

L’appel lancé par l’Union africaine au boycott de la rencontre a indubitablement été entendu et fut cause de la ridicule voilure qu’a eue la participation africaine et internationale à ses travaux. Les lobbys pro-marocains qui se sont démenés à grand renfort de moyens médiatiques et d’incitations alléchantes à tous points de vue pour ramener à Dakhla des personnalités qui comptent sur les scènes politique et économique ont été mis échec et mat. Autant le Forum de Crans Montana originel rassemble effectivement l’élite dirigeante politique et économique de la planète, autant celui qu’organise le Makhzen à Dakhla à des fins de propagande n’a réuni que des «zombies» et de piètres comparses dépourvus de tout titre leur permettant de s’exprimer au nom des Etats d’où ils sont venus et encore moins d’être considérés comme des acteurs ayant influence sur la marche des évènements internationaux. Exit le Forum de Dakhla, place à la prochaine pitoyable tentative de mystification marocaine sur le problème sahraoui.

KH.H

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close