AlgérieEconomieNews

Le bâtiment peut mieux aller

Le bâtiment peut mieux aller

Par : Abdelkader DJEBBAR

Il était temps que les services concernés de l’Etat s’acquittent des créances vis-à-vis des entreprises engagées dans la réalisation des logements dans le cadre des programmes du gouvernement. Et ceci sur instruction ferme d’il y a quelques semaines du Président de la République et vu la disponibilité des moyens de réalisation et des matériaux de construction. Donc, logiquement il n’y a plus aucun prétexte pour le retard dans la réalisation, a estimé le Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville.

Pas plus tard que mardi Temmar a, en effet, instruit les entrepreneurs et les entreprises accusant un retard dans la réalisation de plus de 38.000 unités de type location-vente (AADL), dans une vingtaine de wilayas, à palier la situation dans les plus brefs délais sous peine de résiliation de leurs contrats.

Selon les chiffres présentés par le Ministre lors d’une réunion avec les représentants des entreprises retardataires, le nombre des logements AADL accusant un retard de réalisation à travers 20 wilayas s’élève à 38.450 unités dont 24.851 logements en cours de réalisation par des entreprises étrangères et 13.600 unités confiées à des entreprises algériennes.

Mais, entre-temps de très  nombreux ouvriers se sont retrouvés au chômage et plusieurs entreprises de réalisation ont tout simplement mis la clef sous le paillasson.

Le message adressé aux entreprises retardataires dans la réalisation des logements AADL est “clair et ferme”, a soutenu M. Temmar, ajoutant que la réunion a permis de faire un bilan détaillé des motifs de retard et des solutions pour y remédier.

Cette rencontre est une dernière chance pour réagir sinon ça sera la résiliation des contrats, a affirmé le ministre à l’adresse des entreprises retardataires, indiquant que le code des marchés publics est clair à sujet.

“En l’état actuel des choses, des entreprises de réalisation s’acheminent vers la résiliation de contrat”, a averti le ministre ajoutant que “dorénavant, le suivi des projets se fera par une intensification de sorties sur le terrain dans les différentes wilayas et la mobilisation d’équipes de contrôle.

Tout laisse croire que l’on veut remettre sur rail le bâtiment pour que tout aille pour le mieux. Pas plus tard qu’en novembre dernier, une convention financière de près de 330 milliards de dinars a été signée à Alger entre le ministère de l’Habitat, le Crédit populaire d’Algérie (CPA), l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL) et la Caisse nationale du logement (CNL) pour le financement d’un programme de 120.000 logements de type location-vente.

A l’issue de la cérémonie de signature, M. Temmar a indiqué à la presse que cette convention constituait un “nouveau démarrage” pour la réalisation des 120.000 logements Aadl inscrits dans le plan d’action du gouvernement.

Ce qui permettra, selon lui, d’entamer, en 2018, la construction de 120.000 logements Aadl d’une manière régulière en évitant les retards dans leur réalisation.

Ce programme, a-t-il rappelé, s’inscrit dans le cadre de la réalisation du programme de président de la République et l’engagement de finaliser 1,6 million de logements dont ceux de type Aadl à fin 2019.

Pour sa part, M. Raouya a indiqué que cette convention de 330 milliards de dinars intervenait après trois autres accords signés précédemment pour le financement de réalisation de 300.000 logements dont 120.000 en juin dernier.

De son côté, le P-dg du CPA, M. Boudieb a indiqué que les programmes de logement du type Aadl avaient connu dernièrement des “perturbations” causées par des problèmes de liquidités financières connues par les banques.

Mais grâce aux décisions prises par le gouvernement, a-t-il poursuivi, ces programmes, qui sont “stratégiques et prioritaires”, ont été soutenus par le gouvernement en chargeant les banques de mobiliser des enveloppes financières.

A.D

 

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Close
Close
Close