Economie

Le baril de pétrole à 53,61 dollars à New York

Les prix du pétrole ont fini à leur plus bas niveau depuis cinq ans et demi lundi à New York, dans un marché assommé par des craintes sur la surabondance de l’offre mondiale en brut face à des perspectives de demande moroses. Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en février a perdu 1,12 dollar, pour s’établir à 53,61 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), soit son plus bas niveau en clôture depuis début mai 2009. Après avoir tenté de se stabiliser depuis la mi-décembre, les cours du brut ont replongé vers de nouveaux tréfonds en ce début de semaine, dans un contexte de vives inquiétudes sur la situation du marché en 2015. «C’est toujours la même chose, le surplus d’or noir attendu par rapport à la demande continue à plomber les prix», a expliqué John Kilduff, de Again Capital.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :