AFRIQUEAlgérieMaliNews

L’Algérie encourage les mouvements Maliens à un plus grand rapprochement avec les autorités de leur pays

L’Algérie encourage les mouvements Maliens à un plus grand rapprochement avec les autorités de leur pays 

ALGER- Le Premier Ministre, Ahmed Ouyahia a affirmé, samedi à Alger, que l’Algérie “encourage les mouvements Maliens à davantage de pas et à un plus grand rapprochement avec les autorités Maliennes” en faveur de la paix et de la réconciliation nationale.

Répondant aux questions des journalistes à l’issue de son entretien avec son homologue malien, Soumeylou Boubèye Maïga, au siège du Premier ministère, M. Ouyahia a déclaré que le rôle attendu  actuellement de l’Algérie après les importantes étapes franchies sous sa supervision  conduite en faveur de la paix au Mali, était d'”encourager les mouvements maliens à davantage de pas et à un plus grand rapprochement avec les autorités maliennes”.

“C’est un honneur à l’Algérie d’avoir accompagné les frères maliens dans leur dialogue dans leur pays et d’avoir contribué au rapprochement des visions, ce qui abouti à la signature de l’accord de paix et de réconciliation au Mali”.

Soulignant que ce processus “enregistre une avancée notable” et que “le dialogue est toujours en cours et les parties signataires continuent à oeuvrer pour la préservation de la paix”, M. Ouyahia a rappelé que l’Algérie “a aidé le Mali dans plusieurs domaines à l’instar du renforcement de ses capacités militaires pour préserver sa sécurité, la formation de ses cadres dans différents domaines et le partage de son expérience en matière de réconciliation nationale”.

A son arrivée à l’aéroport international Houari Boumediene, M. Maïga avait affirmé que “l’Algérie joue depuis toujours un rôle majeur et essentiel dans la stabilité du Mali. A deux reprises au moins, elle est intervenue pour aider les Maliens à se retrouver entre eux, que ce soit en 1992 ou en 2015”.

Il a ajouté qu’aujourd’hui, ce qui faisait “la pierre angulaire” de la politique intérieure et extérieure du Mali, c’était l’accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, soulignant que les relations entre les deux pays “puisaient leur source dans une histoire commune”.

L’accord de paix et de réconciliation a été signé, en deux étapes (Mai et juin 2015), par toutes les parties maliennes à Bamako après 5 cycles de dialogue entamé en juillet 2014 sous l’égide d’une médiation internationale conduite par l’Algérie.

Aps

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :