AlgérieNewsSociété

L’Aid, puis la rentrée…

L’Aid, puis la rentrée

Par : Abdelkader DJEBBAR

Tout est bien qui commence bien. L’aid s’est bien passé. Tout semble bien passé, malgré l’hémorragie du portefeuille et du mouton. On a bien mangé. On a bien ri. Pas de gros problèmes de santé. Pas d’intoxication alimentaire. Les voisins ont été utiles, coopératifs et surtout compréhensifs.

Les tâches de la veille ont été lavées en faisant appel à la “Touisa”. Le système coopératif d’antan. Et chacun a apporté sa contribution. Chacun a mis la main à la pâte. Tout, ou pesque tout, s’est déroulé dans une grande ambiance de fête . L’Aid, c’est l’Aid. Un point c’est tout. Même si l’on a eu recours à des emprunts pour payer le mouton. Pas grave. On s’en remettra.

Les rues en ce vendredi étaient presque désertes. Pourtant ce fut un plus grand et un plus gros vendredi par rapport aux autres de l’année. Mais la vie continue. De la viande, il y en aura bien pour quelques jours. Et c’est tant mieux. Surtout avec la rentrée des classes qui aura lieu dans quelques jours à peine. Une autre période durant laquelle il faudra dénouer les bourses.

Cette fois-ci pour acheter les fournitures scolaires. Cahiers, crayons, stylos, gomme, cartable pour les uns, sacs a dos pour les autres. La suite de la fête semble se ternir un peu quand on pense qu’il faut ajouter les tabliers,quand il faut payer les manuels, quand il faut se remettre dans le bain des dépenses, des achats, et surtout des choix. Après les maquignons, arrivent les revendeurs de papeterie.

Faut-il faire plaisir aux enfants ou surveiller le portefeuille? Le plaisir c’est d’acheter selon leurs desiratas. La contrainte est donc de payer des prix plus élevés que ceux des articles production nationale. Le choix reste très difficile évidemment entre le plaisir et la douleur financière.

Mais, bon, la rentrée c’est un jour. Les fournitures scolaires c’est pour toujours, plusieurs mois et tout rentrera dans l’ordre si durant l’année écoulée on avait pesé le pour et le contre. La joie des enfants pendant l’Aid suivie de la reprise des cours n’en sera que plus grande quand arrivera la période des examens en espérant que tout finisse bien.

A.D

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :