AlgérieNews

L’Aid des uns, l’Aïd des autres

L’Aid des uns, l’Aïd des autres

Par : M. AZZEDE

Les Algériens ont repris le chemin du travail. Qui les commerces, qui les services administratifs. D’autres vivent encore au rythme de la dilettante après le mois du Ramadhan. Les uns se frottent encore les mains au lendemain de l’Aid tout comme il en est qui se retrouvent le portefeuille bien amaigri après les 29 jours de jeûne auxquels ont succédé les deux jours de l’Aid.

Les plus chanceux en cette période de canicule, sont certainement ceux des services administratifs qui ont vécu la « grande vadrouille » avec d’abord une fin de semaine des deux jours traditionnels suivis de deux autres jours de la fête.

Au total, l’administration algérienne a bouclé les bureaux et autres services pendant quatre jours consécutifs. Du vendredi au lundi l’Algérie a été donc coupée du monde entier.

Inutile de souligner la vie au ralenti dans les hôpitaux entraînant une activité des plus intenses dans les urgences avec tout ce que cela laisse supposer comme crise de nerf.

Même intensité dans les stations balnéaires avec une tout autre activité : la détente, le rire et le sourire, inondé de soleil et de chaleur, loin du silence des rues des centres villes qui n’auront grouillé finalement qu’à la sortie des mosquées après la prière du premier jour de l’Aid, dans une ambiance bon enfant, surtout le premier jour de la fête. Ce qui laisse dire et redire à de nombreux citoyens que les jours de fête en Algérie sont plutôt tristes malgré les maintes tentatives des services du ministère du commerce d’organiser des permanences afin que les approvisionnements des ménages se déroulent dans de bonnes conditions, des conditions pour le moins acceptables. Peine perdue, ventre plein n’a plus de souffle tout comme d’ailleurs le ventre creux qui n’a point d’oreilles.

A.M

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :