Analyse

La thèse du complot au secours des élites occidentales

La thèse du complot au secours des élites occidentales

Par : Kharroubi Habib

Les élites occidentales et les médias qui partagent et défendent leur conception de la gouvernance du monde sont dans la tourmente au constat des désaveux sans appel qui leur sont infligés par les opinions citoyennes de leurs propres pays. Au lieu de se remettre en cause et d’admettre que l’on ne peut indéfiniment tromper les gens car vient toujours le temps où ces derniers découvrent la supercherie dont ils sont victimes et sanctionnent irrévocablement les auteurs, ces élites et médias que leur complexe de supériorité aveugle ne voient dans le changement d’attitude des citoyens à leur égard que la conséquence d’un complot dont la conception s’est forgée dans l’enceinte close du Kremlin d’où le président russe Vladimir Poutine instruit personnellement et manipule les exécutants.

Cette vision du complot comme explication donnée par d’autres à la survenance de crises et conflits où l’Occident s’est vu présenté en tant que la partie manipulatrice est dans ces cas fustigée et tournée en décision par ces mêmes élites et médias. Il y aurait fantasmes découlant de la théorie du complot à déclarer que l’Occident est responsable des bouleversements sanglants qu’ont été les prétendues «révolutions» de couleurs en Europe, les non moins prétendus «printemps arabes» et vérité politique avérée à dénoncer le Kremlin et la Russie comme étant les architectes du Brexit, de l’élection aux Etats-Unis de Donald Trump et de la montée en puissance de l’extrême droite en Europe.

C’est du moins ce que les élites et médias occidentaux désemparés par leur perte d’influence et les sanctions discréditantes qui leur sont administrées cherchent désespérément à faire avaler. Leur persistance à vouloir encore et encore enfumer le monde en lui présentant l’Occident et eux-mêmes comme animés du sentiment altruiste de contribuer à la liberté et au bien-être des peuples et des citoyens est révélatrice du mépris qu’ils leur vouent. Quoi de plus méprisant en effet que d’assimiler ses propres citoyens à des marionnettes que l’étranger manipule quand écœurés par la gouvernance de leur pays ils osent remettre en cause ceux qui en ont la charge et revendiquer la fin de systèmes producteurs d’inégalités et d’injustices.

L’Occident a longtemps fait illusion d’être à l’abri d’une telle revendication de la part de ses populations. Il en est aujourd’hui sourdement secoué au désespoir de ses élites dirigeantes et de leurs caisses de résonance que sont les médias à leurs bottes. C’est pour ces élites et médias une fuite en avant sans issue que d’agiter l’épouvantail de la Russie et de son président en leur imputant le prétendu complot qui serait à l’origine des chamboulements dont l’Occident est la scène. Et même si ce complot est vrai, n’est-ce pas la réponse du berger à la bergère ? La Russie n’est-elle pas elle aussi visée par un complot occidental visant à réduire sa présence internationale et à l’empêcher de redevenir la grande puissance mondiale qu’elle a été ? De cela la majorité dans le monde en est convaincue et en Occident tout autant.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :