AlgérieNews

La route, les morts et le permis de conduire

La route, les morts et le permis de conduire

Synthèse par : Abdelkader DJEBBAR

Le directeur du Centre national de prévention et sécurité routières (CNPSR), Ahmed Nait Hocine a annoncé en début de semaine à Alger que le permis électronique biométrique sera délivré fin 2017 alors que l’entrée en vigueur du permis à points est prévue le premier semestre 2018. C’était lors du forum organisé par notre confrère El Moudjahed.

Nait Hocne a indiqué que “l’opération de remise aux citoyens du permis électronique biométrique est prévue fin 2017, en attendant sa généralisation au niveau national”, précisant que l’ancien permis de conduire reste valable, outre le recours au fichier national des permis, en élaboration au niveau du ministère de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire”.

“L’entrée en vigueur du permis à points est prévue le premier semestre 2018″, a-t-il affirmé, ajoutant qu’elle nécessitait une période allant jusqu’à cinq ans, avant la suppression totale de l’ancien permis”.

Par ailleurs, le directeur du CNPSR a évoqué le bilan des accidents de la route enregistrés durant les huit premiers mois de l’année en cours, qui a connu une baisse de 14,81%, avec 17.333 accidents ayant fait 2.517 morts et 25.426 blessés, contre 2.817 morts et 31.365 blessés dans 20.346 accidents  de la route, recensés durant la même période de l’année 2016″.

Pour M. Nait Hocine, le nombre des décès ne dépasserait pas cette année, le seuil des 3.000 morts, un chiffre qui est “loin” de la moyenne enregistrée ces dernières années, estimée à plus de 4.000 morts/an, grâce aux “procédures juridiques rigoureuses contenues dans la nouvelle législation, ainsi qu’aux campagnes de sensibilisation lancées par le CNPSR, en coordination avec les différentes institutions et entreprises.

Il est grand temps que le permis de conduire à points entre en scène compte tenu du grand nombre d’accidents de la circulation que connaît notre pays. À titre indicatif, il faut juste citer un cas, le cas de la semaine du 24 au 30 septembre dernier. Les services concernés par la circulation routières ont relevé un lourd, très lourd bilan : 31 personnes ont trouvé la mort et 1.326 ont été blessées dans 1.137 accidents de la circulation survenus dans plusieurs wilayas du pays, indique un bilan hebdomadaire des services de la Protection civile.

La wilaya de Relizane déplore le bilan le plus lourd avec le décès de 5 personnes, alors que 26 autres ont été blessées, suite à 21 accidents de la route.et il y a à peine quelques jours, un autre bilan qui donne la chair de poule.

La semaine dernière, sept personnes ont trouvé la mort et 32 autres ont été blessées dans 9 accidents de la route survenus dans plusieurs wilayas du pays. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Tlemcen avec le décès de 2 personnes et deux blessés suite à une collision entre deux véhicules légers survenue sur la RN 22 commune d’El Remchi.

A.D  

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close