Afrique du SudAlgérieNews

La réforme de l’UA « ne doit pas toucher aux principes fondamentaux » de l’organisation

La réforme de l’UA « ne doit pas toucher aux principes fondamentaux » de l’organisation

ADDIS-ABEBA-La réforme de l’Union africaine (UA) « ne doit pas toucher aux principes fondamentaux mais concernera le fonctionnement technique de l’organisation », a déclaré dimanche à Addis-Abeba, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra.

Dans une déclaration à la presse avant la retraite des chefs d’Etats et de gouvernement africains pour examiner les propositions du président rwandais Paul Kagame, qui a été chargé l’année dernière du dossier de la réforme de l’UA, M. Lamamra a affirmé que « ces propositions seront débattues pour voir quelles sont les idées qui seront adoptées ».

Il a fait savoir que « ces réformes sont d’ordre pratique et beaucoup plus techniques que politiques car le cadre politique est satisfaisant ».

 » Il ne s’agit pas d’une réforme fondamentale qui devrait toucher les objectifs et les principes mais il s’agit de voir le fonctionnement en terme de structure pour trouver ce qu’il y a à améliorer », a souligné M. Lamamra.

Le ministre a fait remarquer, que « le Conseil de paix et de sécurité (CPS), n’est pas mentionné dans l’acte constitutif, mais on a eu le protocole d’Addis-Abeba qui a été ajouté à l’acte constitutif « . « Maintenant que l’expérience a prouvé que  le CPS est un organe essentiel certainement, des dispositions vont entrer dans l’acte constitutif », a-t-il ajouté.

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :