AFRIQUEASIENews

La réalisation de paix, la coopération et le développement au cœur du futur plan d’action de la TICAD

YOKOHAMA (JAPON) - La 7ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l'Afrique (TICAD7), dont les travaux ont été clôturés vendredi à Yokohama (Japon), a fait ressortir une feuille de route pour les trois prochaines années, basée sur le renforcement de la coopération en matière de paix, de développement, d'innovation et de promotion de la ressource humaine.

La réalisation de paix, la coopération et le développement au cœur du futur plan d’action de la TICAD

YOKOHAMA (JAPON) – La 7ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD7), dont les travaux ont été clôturés vendredi à Yokohama (Japon), a fait ressortir une feuille de route pour les trois prochaines années, basée sur le renforcement de la coopération en matière de paix, de développement, d’innovation et de promotion de la ressource humaine.

Lors de la clôture des travaux de la Conférence, qui ont débuté le 28 août, le Premier Ministre Japonais Shinzo Abe, a mis en avant le grand succès réalisé par la TICAD 7 qui a connu une participation record par rapport à l’édition précédente, appelant les jeunes de l’Afrique à « venir étudier au Japon, au vu des potentialités y existantes en matière de formation ».

Il a souligné, dans ce sens, que le Japon envisage d' »accueillir 9000 jeunes pour l’apprentissage et la formation, et par la suite, bénéficier de l’expérience de ce pays ».

De son côté, le Président Egyptien, Abdel Fattah al-Sissi, dont le pays assure actuellement la Présidence de l’Union Africaine (UA), a affirmé que les pays Africains « ont réagi dans l’accord de la zone Africaine de libre-échange, entrée en vigueur », mettant en avant l’importance pour les pays Africains de s’orienter vers la voie de l’intégration économique du continent, ce qui permettra de réduire le prix de plusieurs marchandises et services ». « la jeunesse représente 65% de la population africaine », a-t-il précisé.

Pour rappel, l’Algérie a été représentée aux travaux de la TICAD 7 par le Premier Ministre, Noureddine Bedoui, en sa qualité de représentant du chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah.

Dans son intervention avant la clôture des travaux de la TICAD7 sur « la sécurité et la stabilité », M. Bedoui a fait savoir que l’Algérie « a œuvré avec détermination pour préserver la paix dans le continent Africain, rendant même cet engagement un axe central de sa politique extérieure ».

Il a souligné, dans ce sens que « L’Algérie, qui a encouragé toutes les initiatives de paix en Afrique, contribue, également, aux efforts visant le rétablissement de la stabilité dans son voisinage direct à travers le soutien aux solutions basées sur le dialogue et la réconciliation nationale ».

Organisée à l’initiative du gouvernement Japonais conjointement avec l’ONU, le programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Commission de l’Union Africaine (CUA) et la Banque Mondiale, le sommet de la TICAD 7 se veut un espace international de concertation pour le développement du continent Africain.

La TICAD 7, à laquelle près de 4500 participants ont pris part, intervient trois ans après celle tenue à Nairobi (Kenya) en 2016, qui avait marqué la première édition de la TICAD sur le sol Africain, dans le cadre d’une nouvelle formule d’alternance trisannuelle entre le Japon et l’Afrique. Le Japon avait abrité les cinq premières éditions (1993, 1998, 2003, 2008, 2013).

Aps

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :