La Nouvelle-Zélande ne peut pas respecter l’ultimatum des syndicats et menace d’engager des procédures sommaires.

NS est incapable de se conformer aux exigences de la convention collective de travail et a ignoré l’ultimatum des syndicats. La compagnie ferroviaire se dit dans une situation financière difficile et fait remarquer aux syndicats que leurs demandes conduisent à une augmentation de salaire de pas moins de 20 %. C’est ce qu’indique une lettre du SN aux syndicats que Lakoom Info a en main.

« Nous comprenons très bien les préoccupations de nos collègues concernant, entre autres, le marché du travail tendu, la situation financière et l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. L’appréciation de nos collègues dans une période incertaine pour tout le monde, nous aimerions donc la refléter dans la nouvelle convention collective », a déclaré le NS.

Lire aussi:  Grippe aviaire confirmée dans une exploitation frisonne : 104 000 poulets de chair abattus

L’entreprise appelle les syndicats à s’asseoir à la table des négociations. « À l’heure actuelle, nous voyons encore des points de départ suffisants pour poursuivre le processus de négociation collective et parvenir à des accords améliorés et modifiés sur divers éléments. »

Les syndicats avaient donné aux NS jusqu’à vendredi 16h00 pour répondre aux exigences de la convention collective, faute de quoi des actions définitives suivraient. Le NS menace d’engager une procédure sommaire si les syndicats poursuivent leurs actions.

Les syndicats étudient la lettre et y répondront ultérieurement.

Related articles

Share article

Derniers articles

Lire aussi:  Le Ghana se tourne vers le FMI pour l'aider à résoudre la crise de la dette