AnalyseNewspolitique

La Mehzala des uns et des autres

Au cours de la conférence de presse qu'il a animée samedi à l'issue des travaux du Conseil National de son Parti, le Secrétaire Général du RND Ahmed Ouyahia auquel un journaliste a demandé son sentiment sur la multiplicité des candidatures à la candidature à laquelle l'on assiste médusés, a répondu que cela a créé une situation ridicule et que le phénomène donne une image très négative du rendez-vous de la Présidentielle. Son sentiment ainsi exprimé rejoint celui des citoyens lambdas navrés et outrés du spectacle ubuesque qui leur est donné à voir par des postulants à la candidature pour la Présidentielle justifiant leurs ambitions par des considérations tout aussi farfelues les unes que les autres. 

La Mehzala des uns et des autres

Oran par : Kharroubi Habib

Au cours de la conférence de presse qu’il a animée samedi à l’issue des travaux du Conseil National de son Parti, le Secrétaire Général du RND Ahmed Ouyahia auquel un journaliste a demandé son sentiment sur la multiplicité des candidatures à la candidature à laquelle l’on assiste médusés, a répondu que cela a créé une situation ridicule et que le phénomène donne une image très négative du rendez-vous de la Présidentielle. Son sentiment ainsi exprimé rejoint celui des citoyens lambdas navrés et outrés du spectacle ubuesque qui leur est donné à voir par des postulants à la candidature pour la Présidentielle justifiant leurs ambitions par des considérations tout aussi farfelues les unes que les autres.

Sauf que le patron du RND et Premier Ministre de la République est mal venu de jeter la pierre aux acteurs de la «Mehzala» à laquelle donne lieu l’opération retrait des imprimés de candidature.

En effet, n’est-il pas lui aussi acteur et quel acteur dans la mascarade qui se joue en Algérie depuis que le Président Bouteflika a subi un AVC qui en a fait un impotent à l’évidence dans l’incapacité d’assumer la charge pour laquelle il a été investi. La mascarade à laquelle Ouyahia prend part est autrement plus préjudiciable pour la nation que celle à laquelle s’adonnent les «rigolos» que les téléspectateurs Algériens regardent et entendent débiter du n’importe quoi. Celle à laquelle il se prête se joue en effet pour masquer que le Président malade n’exerce plus ses fonctions et encore moins prétendre à la reconduction de son mandat.

Si les farfelues qui se bousculent pour la candidature à la candidature sont mus par des considérations narcissiques comme l’a affirmé Ouyahia, lui et tous ceux qui contribuent à la «Mehzala» de l’adoration d’un portrait et d’un culte de la personnalité comme il s’en est jamais pratiqué même en Corée du Nord, le font pour maintenir un pouvoir dont ils se partagent l’autorité et les privilèges. Les premiers font un petit tour sur la scène politique et retomberont très vite dans l’anonymat d’où ils viennent, alors qu’Ouyahia et toute la faune qui se prête à la mascarade de la réélection d’un portrait sont déterminés à réaliser leur funeste projet.

Il y a certes du ridicule dans le foisonnement de prétendants à la candidature, mais qui est moins ravageur pour l’image de l’Algérie et la dignité de son peuple que la mascarade qu’ont montée les tenants du cinquième mandat et de la «continuité». L’Algérie gouvernée par une icône à défaut d’un Président visible et audible, voilà leur plan mortifère et voilà ce dont Ahmed Ouyahia est l’un des plus zélés propagandistes.

KH.H

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :