AMÉRIQUEEtats-UnisInternationalNews

La Maison Blanche partage la responsabilité de l’échec de l’intervention militaire de 2011 en Libye

La Maison Blanche partage la responsabilité de l’échec de l’intervention militaire de 2011 en Libye

WASHINGTON – La Maison Blanche a déclaré qu’elle partageait la responsabilité de l’échec de l’intervention militaire de 2011 en Libye, en affirmant que les pays de l’alliance atlantique n’ont pas préparé sérieusement l’après-Khadafi ».

Josh Ernest, porte-parole de la Maison Blanche, a relevé lundi que le président Barack Obama regrettait « ce qui n a pas été fait en Libye par les Etats-Unis et le reste des pays de la coalition », qui ont mené l’intervention en 2011.

Le porte-parole d’Obama a ajouté que la communauté internationale avait « échoué à mettre en place un plan pour faire à l’absence des institutions de gouvernance en Libye après des décennies de dictature ».

« Le président a retenu la leçon » en essayant de l’appliquer à d’autres situations similaires, a enchaîné Josh Ernest .

Dimanche, le président Barack Obama a déclaré à la chaîne de télévision « Fox News » que l’intervention militaire en Libye a été « la pire erreur de sa présidence » en indiquant que les Etats-Unis et ses alliés avaient « échoué à préparer l’après-Khadafi ».

Obama a fini par avouer, cinq ans après la campagne militaire de 2011, que l’intervention « n’a pas fonctionné ». La Libye est toujours en proie à des violences qui sont exacerbées par la prolifération du groupe terroriste autoproclamé Etat islamique (EI/Daech).

Dans une interview accordée le mois dernier au magazine Atlantic, Obama a pointé du doigt le rôle négatif des pays européens ayant participé à l’intervention militaire en soulignant « qu’il étaient réticents à instaurer la stabilité » dans ce pays après la chute du régime de Maammar El Gueddafi.

En essayant de tempérer les propos d’Obama, le porte-parole de la Maison Blanche a tenu à préciser qu’en faisant ce point de situation sur la Libye, le président n’a accusé aucun pays allié d’avoir failli à ses engagements en la Libye.

« Le président a plutôt (voulu dire) que « les Etats-Unis et notre coalition n’ont pas réussi à mobiliser les ressources nécessaires pour mettre en œuvre le scénario qu’ils auraient souhaité voir se produire en Libye », a-t-il dit.

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :