Etats-UnisInternationalMaghrebNewsSanté

La jeunesse Maghrébine « en Action » pour lutter contre le Covid-19

ONU - L’Organisation des Nations-Unies pour l’Education et la Santé (Unesco) pour le Maghreb, en concertation avec la société civile maghrébine, vient de lancer une plate-forme régionale, permettant notamment l’échange entre la jeunesse de la région autour des défis liés au Covid-19, indique l’Agence Onusienne dans un communiqué.

La jeunesse Maghrébine « en Action » pour lutter contre le Covid-19

ONU – L’Organisation des Nations-Unies pour l’Education et la Santé (Unesco) pour le Maghreb, en concertation avec la société civile maghrébine, vient de lancer une plate-forme régionale, permettant notamment l’échange entre la jeunesse de la région autour des défis liés au Covid-19, indique l’Agence Onusienne dans un communiqué.

Intitulée « La Jeunesse du Maghreb en Action pour relever les défis du Covid-19 », cette initiative est « une campagne de consultation auprès de la jeunesse de la région, qui permettra de recueillir la vision et les actions » de cette dernière à l’échelle des pays puis de la région, s’agissant de la crise mondiale actuelle, précise l’Unesco pour le Maghreb.

Cette plate-forme régionale permettra ainsi à la jeunesse maghrébine, dans « sa diversité et pluralité d’échanger entre elle et de s’exprimer » autour des défis qui l’interpellent, de même que de « s’approprier » les campagnes de sensibilisation lancées par l’Unesco dans le monde, pour préparer le monde post-Coronavirus, à l’échelle régionale.

Il s’agit notamment des défis liés à l’éducation à distance, à l’accès à l’information et la lutte contre la désinformation, à la promotion des droits humains et l’égalité des genres en période de crise, ainsi qu’à l’accès à la culture et à la science « ouverte et humanisée », est-il détaillé.

S’inscrivant dans le cadre de « son engagement pour l’autonomisation des jeunes femmes et hommes, et en réponse à la crise mondiale du Covid-19 », cette démarche associe des partenaires de la société civile de la région, dont l’association Sidra pour l’Algérie, et ce, en collaboration avec une radio internationale.

« En effet, les jeunes femmes et hommes sont des acteurs incontournables dans le processus de réflexion pour faire face à la crise, et développer les mécanismes fondamentaux post-crise. Ils ont la créativité, le potentiel et la capacité nécessaires pour améliorer les sociétés, pour eux-mêmes, et pour le reste du monde », conclut le communiqué.

Aps

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :