Etats-UnisNews

La grammaire de Donald Trump ne vaut pas celle d’un élève de 6e, assure une étude

La grammaire de Donald Trump ne vaut pas celle d’un élève de 6e, assure une étude

Des chercheurs américains ont comparé le niveau d’éloquence des présidents depuis plus de deux siècles. L’éloquence est un atout important en politique, mais elle n’est pas nécessaire pour accéder à la Maison Blanche. A titre d’exemple, George Washington et George W. Bush étaient de piètres rhéteurs, même si leurs défenseurs ont du mal à l’avouer. En plus de deux siècles, les Etats-Unis ont connu peu de présidents qui étaient de grands orateurs. Une étude universitaire a mis en concurrence les qualités de rhéteurs de plusieurs présidents. Ce travail, réalisé par l’université de Carnegie Mellon (Pennsylvanie), analyse les discours et évalue leur lisibilité en les classant de la 1st grade (l’équivalent du CP) à la 12th grade (l’équivalent  de la terminale). Résultat : la plupart des chefs d’Etat ont une grammaire comprise entre les niveaux 6e et 4e. Et Donald Trump est un peu à la traine. «L’étude se base sur le fait que certains mots apparaissent avec une plus grande fréquence selon qu’on avance dans les classes», expliquent Maxine Eskenazi et Elliot Schumacher, chercheurs à l’Institut des techniques du langage. «Par exemple, on s’attend à voir le mot “win” (gagner) fréquemment au niveau CE2 tandis que le mot “successful” (avoir du succès) doit apparaître plus régulièrement au niveau 5e.» «Une base de données a été créée à partir des déclarations de candidature, des discours de campagne, que ce soient des victoires ou des échecs pour 5 candidats en course : Ted Cruz, Hillary Clinton, Marco Rubio, Bernie Sanders et Donald Trump.»

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Etats-UnisNews

La grammaire de Donald Trump ne vaut pas celle d’un élève de 6e, assure une étude

La grammaire de Donald Trump ne vaut pas celle d’un élève de 6e, assure une étude

Des chercheurs américains ont comparé le niveau d’éloquence des présidents depuis plus de deux siècles. L’éloquence est un atout important en politique, mais elle n’est pas nécessaire pour accéder à la Maison Blanche. A titre d’exemple, George Washington et George W. Bush étaient de piètres rhéteurs, même si leurs défenseurs ont du mal à l’avouer. En plus de deux siècles, les Etats-Unis ont connu peu de présidents qui étaient de grands orateurs. Une étude universitaire a mis en concurrence les qualités de rhéteurs de plusieurs présidents. Ce travail, réalisé par l’université de Carnegie Mellon (Pennsylvanie), analyse les discours et évalue leur lisibilité en les classant de la 1st grade (l’équivalent du CP) à la 12th grade (l’équivalent  de la terminale). Résultat : la plupart des chefs d’Etat ont une grammaire comprise entre les niveaux 6e et 4e. Et Donald Trump est un peu à la traine. «L’étude se base sur le fait que certains mots apparaissent avec une plus grande fréquence selon qu’on avance dans les classes», expliquent Maxine Eskenazi et Elliot Schumacher, chercheurs à l’Institut des techniques du langage. «Par exemple, on s’attend à voir le mot “win” (gagner) fréquemment au niveau CE2 tandis que le mot “successful” (avoir du succès) doit apparaître plus régulièrement au niveau 5e.» «Une base de données a été créée à partir des déclarations de candidature, des discours de campagne, que ce soient des victoires ou des échecs pour 5 candidats en course : Ted Cruz, Hillary Clinton, Marco Rubio, Bernie Sanders et Donald Trump.»

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :