AlgérieFranceNewsSociété

La Fondation Alstom finance un projet pour SOS Village d’Enfants de Draria

La Fondation Alstom finance un projet pour SOS Village d’Enfants de Draria

PARIS- La Fondation Alstom a annoncé qu’elle va soutenir 17 projets répartis sur tous les continents, dont un en faveur de SOS Village d’Enfants de Draria (Alger), une ONG prenant en charge les enfants abandonnés et orphelins.

Le projet, qui s’étale sur 11 mois, vise à rénover “davantage” les bâtiments du village de Draria, où vivent 142 enfants, a appris lundi l’APS auprès de la fondation qui a précisé que des panneaux solaires seront installés pour “réduire les coûts d’exploitation et fournir de l’électricité propre”.

“Ce qui va améliorer la qualité de vie (logements plus sûrs et plus confortables) et permettra de réduire les coûts de l’électricité achetée”, a-t-on indiqué.

En 2016, rappelle-t-on, la Fondation Alstom, créée en 2007, et SOS Villages d’Enfants International en Algérie ont signé une convention de partenariat pour le financement d’importants travaux de rénovation du Village d’enfants de Draria (Alger), construit en 1992.

Dotée d’un budget de 1 million d’euros par an, la Fondation Alstom soutient et finance des projets proposés par les collaborateurs d’Alstom qui s’associent à des organisations à but non lucratif et à des partenaires locaux pour améliorer, à travers diverses initiatives, les conditions de vie des communautés résidant à proximité des installations et des sites de projet d’Alstom à travers le monde, a-t-on expliqué.

Par ailleurs, la fondation prendra en charge des projets économiques et sociaux dans 17 pays. Outre l’Algérie, ils seront menés au Cambodge, Inde, Philippines, Vietnam, France, Italie, Royaume-Uni, Chili, Mexique, Pérou, Etats-Unis, Maroc et Sénégal. Sept ONG françaises figurent parmi les  partenaires de ces projets.

Le groupe Alstom, présent en Algérie depuis 2001, fournit les systèmes de tramway pour des villes algériennes.

Un mémorandum d’accord de coopération entre la Société nationale des véhicules industriels (SNVI), l’usine d`assemblage et de maintenance des tramways (Cital) et Alstom a été signé, en avril dernier, en vue de mutualiser les compétences des trois entreprises pour réaliser des projets de bus électriques, rappelle-t-on.

Aps

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close