AlgérieNews

La consécration de Yennayer renforce les fondements de l’identité nationale

La consécration de Yennayer renforce les fondements de l’identité nationale

ALGER – Le Président de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), Saïd Bouhadja, a affirmé mardi que la décision du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika de consacrer le jour de l’an Amazigh (Yennayer) fête légale est venue renforcer les fondements de l’identité nationale et la préserver de « l’instrumentalisation politique ».

Dans une allocution à l’ouverture de la séance plénière consacrée à la présentation et au débat du projet de loi modifiant et complétant la loi 63-278 du 26 juillet 1963 fixant la liste des fêtes légales, M. Bouhadja a qualifié la décision du Président Bouteflika de « courageuse » et émanant de l’attachement à renforcer les fondements de l’identité nationale dans sa triple composante et à la mettre à l’abri de l’instrumentalisation politique ».

Il a ajouté que le projet de loi portant l’officialisation du jour de l’an Amazigh, fête légale pour la première fois depuis l’indépendance vient « parachever de précédentes mesures constitutionnelles, dont l’officialisation de Tamazight deuxième langue nationale, en plus de la langue Arabe, au titre des importantes réformes globales initiées par le Président de la République, en vue de consolider la stabilité et l’unité nationale et renforcer la cohésion entre Algériens, au moment où nous sommes confrontés à de grands défis au double plan national et international ».

Bouhadja a saisi l’occasion pour remercier les députés pour leurs contributions « qualitatives » à l’enrichissement de la loi sur la santé, saluant par la même occasion « le climat démocratique » dans lequel les représentants du peuple, toutes formations politiques confondues, ont exprimé leurs avis et formulé leurs propositions.

Lors de la présentation du projet de loi modifiant et complétant la loi 63-278 du 26 juillet 1963 fixant la liste des fêtes légales, le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, a indiqué que ce texte intervenait « en application des orientations du Président de la République, données lors de la réunion du Conseil des Ministres, le 27 décembre 2017, affirmant que « la Constitution, révisée en mars 2016, a définitivement scellé l’approbation par le peuple Algérien tout entier de Tamazight, comme langue nationale et officielle ».

Le Ministre a ajouté que le jour de l’an amazigh « Amenzu n yennayer », correspondant au 12 janvier de chaque année est une fête nationale et journée chômée et payée pour l’ensemble des personnels y compris ceux payés à l’heure ou à la journée, à l’exception des personnels exerçant le travail posté qui sont tenus d’assurer la continuité du service.

La célébration de « Amenzu n yennayer » se veut un acquis et un prolongement des efforts visant à soutenir et à accompagner toute action visant à préserver les fondements nationaux dans leur triple composante Islamique, Arabe et Amazighe.

Aps

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :