La Commission européenne veut intervenir pour calmer le marché de l’énergie

L’Union européenne doit intervenir d’urgence sur le marché de l’énergie, déclare Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne. Elle craint que les factures de gaz et d’électricité ne deviennent trop élevées pour les citoyens et les entreprises.

« Nous travaillons actuellement à une intervention d’urgence et à une réforme structurelle du marché de l’électricité », a déclaré Mme Von der Leyen lors d’une réunion en Slovénie lundi. Cela est nécessaire maintenant que « les prix de l’électricité atteignent des sommets et mettent en évidence les limites de la conception actuelle de notre marché de l’électricité ».

La Commission et des pays de l’UE comme les Pays-Bas ont longtemps affirmé que le marché n’avait pas besoin d’être fondamentalement remanié, même si la crise énergétique s’aggrave. Von der Leyen est maintenant revenu dans cette position.

Quelques heures plus tard, la présidente de la commission a expliqué au ministre allemand de l’énergie, Robert Habeck, qu’elle souhaitait notamment découpler le prix du gaz et de l’électricité. Elle a souligné que le prix élevé du gaz faisait maintenant grimper le prix de l’électricité. « Avec ces prix exorbitants, nous allons devoir nous découpler ».

Lire aussi:  Un aéroport britannique annule également des vols en raison d'un manque de personnel

Des mesures d’urgence pourraient être prises d’ici quelques semaines, selon Mme Von der Leyen. Une refonte plus approfondie du marché serait à envisager pour le début de l’année prochaine.

De nouveaux pays de l’UE réclament des mesures

De plus en plus d’États membres demandent des mesures pour contrer la hausse des factures, par exemple en fixant des prix maximums. Les pays du sud de l’UE, qui le demandent depuis un certain temps, reçoivent de plus en plus de soutien.

L’Allemagne des poids lourds devient également plus bienveillante. Il n’y a plus d’interaction ordinaire entre l’offre et la demande, reconnaît le chancelier Olaf Scholz.

Les ministres de l’énergie des pays de l’UE ont été convoqués pour discuter de la marche à suivre vendredi prochain. Certains États membres ont déjà annoncé des plafonds de prix ou sont intervenus d’une autre manière. Mais ils préfèrent le faire avec l’ensemble de l’UE, car ils forment un marché commun de l’énergie.

Related articles

Share article

Derniers articles

L’accord de Polder sur la lutte contre la crise des coûts est plus éloigné que jamais | Economie

Les employeurs, les syndicats et le cabinet ne parviennent pas à conclure un accord social pour faire face à la crise des coûts et...

Les pays de l’UE se chamaillent encore au sujet d’un éventuel plafonnement du prix du gaz | Economie

Les États membres de l'UE ne sont toujours pas d'accord sur la forme que devrait prendre un plafonnement des prix du gaz et sur...

Groupe d’économistes : le système de points pour le loyer maximum devrait être supprimé | Logement

Abolir par étapes le système d'évaluation des logements (système de points) pour déterminer le loyer maximum d'un bien locatif. C'est ce que conseille au...

Première convention collective importante rompue : les agents d’entretien obtiennent 10,3 % de plus | Économie

La première grande convention collective de notre pays a été ouverte pour réparer le pouvoir d'achat des travailleurs. Environ 16 000 employés du secteur...

Les Ukrainiens réfugiés ont plus de possibilités d’ouvrir des comptes bancaires ici | Economie

Les réfugiés ukrainiens aux Pays-Bas auront plus de possibilités de demander un compte courant. Les banques accepteront à partir de lundi les documents qu'elles...
Lire aussi:  Si notre eau potable devient plus chère, ce n'est pas lié à la sécheresse.