« PARADOXES » La chronique de Mohamed BourahlaAlgérieNews

La chronique de Mohamed Bourahla

« PARADOXES »

La chronique de Mohamed Bourahla

Gorgias : Mort et résurrection

Gorgias est de retour. Le sophiste grec est revenu pour voir ses troupes. Il a de quoi être fier. Ils sont tous beaux, ils ont tous réussi. Il a été, sans doute, le premier à parler de l’art de persuader. Après lui, il y-eut Pascal, Schopenhauer, Big Brother et mon percepteur, mais il demeure le maître. Pourtant, quelque chose le chagrinait. C’est vrai qu’il fallait se lever tôt pour satisfaire quelqu’un qui s’était fait ériger une statue en or massif au temple de Delphes. Les disciples n’avaient pas chômé, les gourous et les charlatans pullulaient, les politiciens avaient réussi le tour de force d’avoir le beurre, l’argent du beurre et, entre les deux, le bon peuple et la crémière. Quant aux techniques de persuasion, il y en avait à « perfusion » comme disait un de mes voisins : L’épouvantail, l’effet Barnum, le name dropping et Radio trottoir. Cependant le pauvre Gorgias faisait la moue. Ce qui le chagrinait, ce n’était pas le niveau limité de ses épigones. Ou leur mauvaise volonté. Certes, ils étaient moins subtils que lui et braillards au point où plus personne ne songeait à donner un banquet en leur honneur, mais ça pouvait s’arranger. Ce qui désolait Gorgias c’est ce que sur l’agora, on était prêt à tout croire : aux ânes qui volent, à la poupée qui tousse… c’était le triomphe de la doxa. Les gens n’avaient plus besoin d’être persuadés, le monde était devenu celui des croyants et le salut était à ce prix.  Le Grec devenait donc inutile, il n’y avait plus quiconque à convaincre. La preuve : Il s’est inscrit au chômage.

Montrer plus

Articles Liés

Un commentaire

  1. Malgré le petit contenu du texte mais, il révèle les moyens d’intox et les méthodes de contenir les peuples.
    Donc, a mon avis le monde a besoin de la résurrection d’un logique comme ARISTOTE au pire, la résurrection d’un philosophe rêveur PLATON – auteur de la cité idéale – que la résurrection d’un sophiste comme GORGIAS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Close
Close
Close