FranceNews

La chef de la vidéosurveillance de Nice évoque des pressions du ministère de l’Intérieur

La chef de la vidéosurveillance de Nice évoque des pressions du ministère de l’Intérieur

Le ministère de l’Intérieur a-t-il fait pression sur la responsable de la vidéosurveillance à Nice pour tenter d’imposer sa version des faits ? C’est ce qu’assure la policière municipale qui dirige le Centre de supervision urbain (CSU) de Nice. Sandra Bertin, en poste le soir du 14-Juillet lors de l’attaque qui a fait 84 morts sur la promenade des Anglais, affirme au JDD, dimanche 24 juillet, qu’un représentant de la Place Beauvau lui a donné pour instruction de mentionner la présence de policiers nationaux sur les lieux de l’attaque. «J’ai (…) eu affaire à une personne pressée qui m’a demandé un compte-rendu signalant les points de présence de la police municipale, les barrières, et de bien préciser que l’on voyait aussi la police nationale sur deux points dans le dispositif de sécurité», déclare-t-elle. «Or la police nationale était peut-être là, mais elle ne m’est pas apparue sur les vidéos. Cette personne m’a alors demandé d’envoyer par email une version modifiable du rapport», ajoute la chef du Centre de supervision urbain de la municipalité.

 

«J’ai été harcelée pendant une heure»

 

«J’ai été harcelée pendant une heure, on m’a ordonné de taper des positions spécifiques de la police nationale que je n’ai pas vues à l’écran», précise encore Sandra Bertin, également secrétaire générale du Syndicat autonome de la fonction publique territoriale (SAFPT) de Nice. La policière dit avoir finalement envoyé deux versions du rapport,

l’une modifiable et l’autre non.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :