AlgérieNewspolitique

La base rejette le sommet

Belaïz vient de tomber. Ou plutôt, le Peuple a fait tomber le Président du Conseil Constitutionnel. Explosion de joie un peu partout à l’annonce de l’information. Mais il reste encore les 2B pour un cri de joie complet. Et il ne peut y avoir de sommet sans la base. Par contre la base sans sommet est réalisable comme l’ont montré et le montrent encore les événements qui se succèdent depuis ces derniers jours marqués par les décisions de plusieurs maires et députés qui boycottent le nouveau Wali de Tizi Ouzou.

La base rejette le sommet

Alger par : Noureddine RAMZI

Belaïz vient de tomber. Ou plutôt, le Peuple a fait tomber le Président du Conseil Constitutionnel. Explosion de joie un peu partout à l’annonce de l’information. Mais il reste encore les 2B pour un cri de joie complet. Et il ne peut y avoir de sommet sans la base. Par contre la base sans sommet est réalisable comme l’ont montré et le montrent encore les événements qui se succèdent depuis ces derniers jours marqués par les décisions de plusieurs maires et députés qui boycottent le nouveau Wali de Tizi Ouzou.

En effet, les députés, les maires et les élus à l’Assemblée Populaire de wilaya issus du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) ont boycotté, hier, le nouveau wali de Tizi Ouzou, Mahmoud Djemaa. Ce dernier a convié les élus pour une prise de contact, après sa prise de fonctions, intervenue jeudi dernier.

Dans un communiqué rendu public à l’occasion, les élus du Parti de Mohcine Belabbas précisent que «les maires, les élus à l’APW de Tizi Ouzou et les députés du RCD, boycottent la rencontre du wali (prise de contact) organisée aujourd’hui, lundi 15 avril à la wilaya de Tizi Ouzou».

Mahmoud Djemaa a été nommé wali de Tizi Ouzou, en remplacement de Abdelhakim Chater promu directeur de cabinet du Premier Ministre, Nourredine Bedoui.

D’un autre côté, des Présidents d’Assemblées Populaires Communales (APC) de la wilaya de Tizi-Ouzou expriment depuis dimanche leur refus de participer à l’organisation de la prochaine élection Présidentielle prévue le 4 juillet prochain.

De nombreux Présidents d’APC de la wilaya, à l’instar de celui de Yakouren, Timizart, Ouaguenoune, Aghribs, Tirmitine, Ath Ziki, Souk El Tenine et Ath Aissi, ont rendu public des communiqués et diffusé sur les réseaux sociaux leur décision de “ne pas procéder à la révision ni à la préparation de l’élection Présidentielle du 4 juillet 2019, par respect à la volonté populaire”.

Une réunion des Présidents d’APC de la wilaya de Tizi-Ouzou devrait avoir lieu hier mardi au siège de l’Assemblée Populaire de Wilaya à propos de la démarche à adopter concernant le prochain rendez-vous électoral, a-t-on appris de certains maires.

N.R

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :