La 35e COPPPAL adopte une résolution de soutien à la lutte du peuple sahraoui contre la colonisation

La 35e COPPPAL adopte une résolution de soutien à la lutte du peuple sahraoui contre la colonisation

TEGUCIGALPA (Honduras- Les travaux de la 35e Conférence permanente des partis politiques d’Amérique latine et des Caraïbes (COPPPAL), tenue du 23 au 25 novembre à Tegucigalpa (Honduras), se sont achevés par l’adoption d’une résolution de soutien à la lutte du peuple sahraoui pour la décolonisation et le recouvrement de sa souveraineté territoriale, appelant l’Organisation des Nations unies (ONU) à honorer ses engagements vis-à-vis de ce peuple.

La déclaration finale de la COPPPAL, relayée dimanche par les médias, exprime également “l’inquiétude des partis politiques d’Amérique latine et des Caraïbes face à la situation tragique et la souffrance du peuple sahraoui qui dure depuis plus de 41 ans”.

Se félicitant de la désignation du nouveau émissaire spécial du secrétaire général de l’ONU au Sahara Occidental, Horst Kohler, les participants ont réitéré leur “soutien aux efforts onusiens visant à parvenir à une solution pacifique, juste et durable pour la décolonisation du Sahara Occidental et permettre au peuple sahraoui d’exercer son droit inaliénable à l’autodétermination”.

La COPPPAL a réitéré son soutien à la lutte du peuple sahraoui, sous la conduite du Front Polisario et la République arabe sahraoui démocratique (RASD), appelant les gouvernements des pays d’Amérique latine et des Caraïbes à soutenir une solution urgente et juste garantissant au peuple sahraoui son droit à l’autodétermination et à la décolonisation sur la base des résolutions de l’ONU, des organisations régionales et de l’Union Africaine (UA) principalement.

L’ambassadeur sahraoui au Nicaragua, Slimane Tayeb a présenté, lors des travaux de cette conférence, un exposé sur les derniers développements de la cause sahraouie, suite à la résolution du Conseil de sécurité du mois d’avril 2017, outre les développements survenus dans la région après la visite du nouvel émissaire, et la rapport qu’il a présenté récemment devant les membres du Conseil de sécurité, avant de saluer le soutien apporté par les peuples, parlements et pays d’Amérique latine et des Caraïbes pour la cause juste du peuple sahraoui pour la liberté et l’indépendance.

Aps 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *