Etats-UnisNewspolitiqueRevue de presse

Joe Biden accepte la nomination démocrate et promet de « sortir l’Amérique des ténèbres »

Coronavirus, économie, éducation... Joe Biden fait la promesse d'aider le pays à se remettre sur pieds après "les impardonnables échecs de Donald Trump".

Joe Biden accepte la nomination démocrate et promet de « sortir l’Amérique des ténèbres »

Par : Maxime Bourdeau

Coronavirus, économie, éducation… Joe Biden fait la promesse d’aider le pays à se remettre sur pieds après « les impardonnables échecs de Donald Trump ».

PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE – Voilà qui est fait. Après quatre soirées et une foule d’intervenantsJoe Biden a accepté ce jeudi 20 août la nomination des démocrates pour les représenter dans la course à la Maison Blanche contre Donald Trump le 3 novembre 2020.

L’ancien vice-Président de Barack Obama, dans un long discours parsemé d’anecdotes personnelles, a solennellement promis de tourner la page de la “peur” et des “divisions” et s’est engagé à surmonter “cette époque sombre”.

“L’actuel Président a drapé l’Amérique dans les ténèbres bien trop longtemps. Trop de colère, trop de crainte, trop de divisions”, a déclaré Biden. “Ici et maintenant, je vous le promets : si vous me faites confiance et me confiez la présidence, je ferais ressortir le meilleur de nous, pas le pire. Je serais un allié de la lumière et pas des ténèbres”.

Dans ce discours rythmé d’une vingtaine de minutes -qui viendra contredire ses opposants qui le disent sur le déclin-, l’homme de 77 ans a aussi assuré une rupture totale avec le président républicain sur la gestion de la crise du coronavirus.

“Le Président continue à nous dire que le virus va disparaître. Il continuer à espérer un miracle. Je vais lui apprendre quelque chose : il n’y aura pas de miracle”, a-t-il lancé, promettant la mise en place de sa stratégie nationale contre la pandémie du Covid-19 “au premier jour” de son mandat. “Notre économie ne retrouvera jamais sa vigueur tant que nous n’aurons pas affronté ce virus”, a-t-il martelé.

“Je vous fais la promesse de protéger l’Amérique de toutes les attaques, visibles et invisibles, toujours, sans exception, à chaque fois”, a juré le candidat qui a dit que son “Amérique ne fermera pas les yeux si la Russie propose des primes sur les têtes des soldats Américains et ne tolérera pas une ingérence étrangère”.

Évoquant le meurtre de George Floyd, Biden s’est aussi demandé si “nous serons la génération qui effacera enfin la tâche du racisme de notre histoire nationale”. “Je pense que nous sommes à la hauteur. Je pense que nous sommes prêts”, a-t-il affirmé en reconnaissant qu’il ”était difficile de ressentir de l’espoir en ce moment”.

S’adressant à “celles et ceux qui ont perdu beaucoup” récemment, Biden – qui a lui-même perdu sa première épouse et leur fille dans un accident de voiture avant que son fils Beau ne décède en 2015- a avancé avoir “une idée de ce que l’on peut ressentir”.

“Je connais ce trou noir qui s’ouvre au milieu de votre poitrine et le sentiment qu’il va vous avaler, et à quel point la vie peut être méchante et cruelle par instants. Mais j’ai appris deux choses. La première, vos proches ont peut-être quittés cette planète, mais ils sont toujours dans votre cœur, ils seront toujours là. La deuxième, c’est que le meilleur moyen de naviguer à travers la douleur, les pertes et deuils, c’est de trouver un sens à sa vie”, a-t-il déclaré en fin d’allocution.

“Que l’Histoire puisse dire qu’à cet instant l’Amérique est sortie des ténèbres et que ce soir l’amour et l’espoir se sont alliés pour se battre pour l’âme de notre pays. Une bataille que nous remporterons, ensemble, je vous le promets”, a terminé Joe Biden.

Source : HuffPost 21/08/2020

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :