AlgérieEuropeNewsSport

JM Oran-2022 : « Aucune restriction sur le budget du COJM » 

ORAN - Le Comité d’Organisation des Jeux Méditerranéens (COJM) Oran-2022 a été exonéré des restrictions budgétaires décidées par les pouvoirs publics pour faire face à la chute des prix du pétrole, a indiqué jeudi le directeur général de cette structure, Salim Ilès.

JM Oran-2022 : « Aucune restriction sur le budget du COJM » 

ORAN – Le Comité d’Organisation des Jeux Méditerranéens (COJM) Oran-2022 a été exonéré des restrictions budgétaires décidées par les pouvoirs publics pour faire face à la chute des prix du pétrole, a indiqué jeudi le directeur général de cette structure, Salim Ilès.

« Sur ce plan, le Ministre de la Jeunesse et des Sports nous a rassurés au cours de la réunion que nous avons tenue lundi passé. Vu l’importance de cette manifestation, à laquelle le président de la République M. Abdelmadjid Tebboune, accorde un intérêt particulier, il a été décidé de ne pas toucher à notre budget », a déclaré à l’APS le premier responsable du COJM.

Salim Ilès s’exprimait à l’issue d’une nouvelle réunion, la deuxième en moins d’un mois, tenue jeudi par visioconférence avec la Commission de coordination du Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM), une réunion qu’il a qualifiée de « fructueuse ».

L’instance que dirige l’ancien champion Algérien de natation a bénéficié d’un budget de l’ordre de 1,3 milliard de dinars pour assurer une organisation adéquate de la 19e édition des JM, une épreuve que l’Algérie organise pour la deuxième fois de son histoire après avoir abrité la 7e édition en 1975 à Alger.

« Il faut savoir qu’une importante partie de ce budget sera dédiée à l’équipement de certaines infrastructures sportives. On les a déjà recensées et si on avait fait l’objet de restrictions budgétaires, on aurait rencontré de gros problèmes pour honorer nos engagements pour le succès des Jeux », a encore expliqué le Directeur Général du COJM.

Il a souligné à ce propos que la Commission de coordination, présidée par le Français Bernard Amslam, « maintient la pression sur le COJM en dépit du décalage d’une année supplémentaire de ce rendez-vous méditerranéen », se réjouissant au passage du fait que « ce partenaire, dont les membres ont une riche expérience dans l’organisation des grandes manifestations sportives, nous soit d’un apport de taille ».

Lors de cette nouvelle réunion, le même responsable a fait savoir qu’il était question de passer en revue l’état d’avancement des différentes commissions, ajoutant qu’à partir de la semaine prochaine, « des réunions spécifiques » auront lieu avec la commission de coordination pour chacune des 12 commissions relevant du COJM.

Et même s’il s’est dit satisfait de l’évolution des préparatifs en vue des JM, Salim Ilès a, néanmoins, déploré « certaines lenteurs administratives de la part de certaines institutions, ce qui risque de nous freiner dans notre élan », a-t-il regretté, poursuivant qu’il a été rassuré dans ce registre par le Ministre de la tutelle, Sid Ali Khaldi, « qui suit de très près les préparatifs des JM et nous a promis d’intervenir pour lever tous les obstacles ».

Aps

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :