EuropeNewsSociété

Italie : L’humanité doit poursuivre une « fraternité réelle » pour parvenir à la paix

Rome - Le Pape François a estimé que l'humanité doit poursuivre une "fraternité réelle" pour parvenir à la paix, ce "bien précieux" auquel elle aspire. "Nous devons poursuivre une fraternité réelle, basée sur la commune origine divine et exercée dans le dialogue et la confiance réciproques", a indiqué le Pape François dans un message à l'occasion de la Journée mondiale de la paix célébrée le 1er janvier de chaque année, intitulé "La paix, un chemin d’espérance : dialogue, réconciliation et conversion écologique".

Italie : L’humanité doit poursuivre une « fraternité réelle » pour parvenir à la paix

Rome – Le Pape François a estimé que l’humanité doit poursuivre une « fraternité réelle » pour parvenir à la paix, ce « bien précieux » auquel elle aspire.

« Nous devons poursuivre une fraternité réelle, basée sur la commune origine divine et exercée dans le dialogue et la confiance réciproques », a indiqué le Pape François dans un message à l’occasion de la Journée mondiale de la paix célébrée le 1er janvier de chaque année, intitulé « La paix, un chemin d’espérance : dialogue, réconciliation et conversion écologique ».

Le Pape a souligné qu’on « ne peut parvenir vraiment à la paix que lorsqu’il y a un dialogue convaincu d’hommes et de femmes qui cherchent la vérité au-delà des idéologies et des opinions diverses », ajoutant que « la paix est un chemin que nous faisons ensemble, en cherchant toujours le bien commun et en nous engageant à maintenir la parole donnée et à respecter le droit ».

Evoquant les « terribles épreuves des conflits civils et internationaux », le Pape a indiqué que « toute guerre, en réalité, est un fratricide qui détruit le projet même de fraternité inscrit dans la vocation de la famille humaine (…) La guerre se nourrit de la perversion des relations, d’ambitions hégémoniques, d’abus de pouvoir, de la peur de l’autre et de la différence perçue comme un obstacle, et en même temps elle alimente tout cela ».

A ce propos, il a souligné que la paix « trouve sa source au plus profond du cœur humain, et la volonté politique doit toujours être revigorée afin d’initier de nouveaux processus qui réconcilient et unissent personnes et communautés ».

Le Pape François a déduit que « le processus de paix est donc un engagement qui dure dans le temps. C’est un travail patient de recherche de la vérité et de la justice qui honore la mémoire des victimes et qui ouvre, pas à pas, à une espérance commune plus forte que la vengeance ».

Aps

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :