ChineEuropeNewsSanté

Italie : Coronavirus : la propagation du virus inquiète l’OMS, l’Europe menacée

L'Italie est devenue le premier pays d'Europe à mettre des villes en quarantaine en isolant 11 communes pour lutter contre le coronavirus, alors que l'épidémie continue à se propager en Corée du Sud, en Iran et dans son berceau Chinois.

Italie : Coronavirus : la propagation du virus inquiète l’OMS, l’Europe menacée

L’Italie est devenue le premier pays d’Europe à mettre des villes en quarantaine en isolant 11 communes pour lutter contre le coronavirus, alors que l’épidémie continue à se propager en Corée du Sud, en Iran et dans son berceau Chinois.

Dans le Nord de l’Italie, environ 52.000 personnes se réveillent dimanche dans des zones où « ni l’entrée ni la sortie ne sera autorisée sauf dérogation particulière », comme l’a annoncé le Premier Ministre Giuseppe Conte.

Fermeture des entreprises et des établissements scolaires, annulation d’événements culturels et sportifs, report de matches de foot: le gouvernement italien tente de mettre sous cloche une partie de la Lombardie et la Vénétie et de freiner l’épidémie.

La première mesure de confinement avait été édictée le 23 janvier pour les 11 millions d’habitants de Wuhan, ville du centre de la Chine où s’est déclenchée l’épidémie de pneumonie virale en décembre.

 

En Italie, le foyer se trouve à Codogno, près de Milan.

  1. Conte a prévenu qu’il pourrait recourir à l’armée pour surveiller les points de contrôle. Le décret-loi pris samedi prévoit des sanctions pouvant aller jusqu’à trois mois de réclusion pour les contrevenants.

Même inquiétude en France, qui se prépare également à une possible « épidémie » de Covid-19, selon le ministre de la Santé Olivier Véran, qui se dit « attentif à la situation en Italie ».

Dans un entretien au journal Le Parisien, il estime « très probable » la possibilité de nouveaux cas en France.

De son côté, l’Iran a pris des mesures drastiques après avoir enregistré 10 nouveaux cas, portant à 28 le nombre total de personnes contaminées. Cinq décès sont à déplorer. La République islamique a annoncé samedi la fermeture des établissements éducatifs dans 14 provinces, y compris Téhéran.

Par ailleurs, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) s’inquiète de la vitesse à laquelle le virus s’est propagé dans ce pays.

« Nous avons vu une augmentation très rapide (des cas) en quelques jours », constate Sylvie Briand, directrice du département Préparation mondiale aux risques infectieux à l’OMS.

 

En Corée du Sud, deux nouveaux décès liés à l’épidémie ont été répertoriés, ce qui porte à quatre le nombre de morts, a annoncé dimanche matin le Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

Il y a 123 nouveaux malades, pour un total de 556. Une centaine de cas sont liés à un hôpital à Cheongdo, une ville où une secte religieuse est très représentée.

En Chine, le bilan a atteint dimanche 2.442 morts après l’annonce de 97 décès supplémentaires, tous sauf un dans la province centrale du Hubei, berceau du nouveau coronavirus.

Le ministère de la Santé a aussi fait état de 648 nouveaux cas de contamination, ce qui porte à environ 77.000 le total national.

Le nombre de décès annoncé dimanche pour les dernières 24 heures est en léger retrait par rapport à celui communiqué la veille (109), mais celui des nouveaux cas de contamination repart à la hausse (397 samedi).

Aps

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :