Analyse

Israël et ses alliés tombent le masque

Israël et ses alliés tombent le masque

Par : Kharroubi Habib

L’armée Arabe Syrienne a reconquis presque totalement la province de Deraa dans le sud du pays et le drapeau national Syrien flotte désormais sur la ville de Deraa ainsi qu’aux frontons des points de passage frontaliers entre la Syrie et la Jordanie. Il reste aux forces gouvernementales à éradiquer la présence jihadiste qui, ce n’est pas un fait du hasard, est concentrée dans un réduit adossé au plateau du Golan dont Israël occupe une grande partie. Les jihadistes qui s’y trouvent et appartiennent à l’organisation terroriste autoproclamée l’Etat islamique sont déterminés à lutter jusqu’au bout. Ils y sont encouragés par l’Etat Sioniste qui leur prodigue ouvertement son soutien qui va jusqu’au bombardement par l’armée Israélienne de positions tenues par les forces gouvernementales pour leur faciliter le lancement d’offensives visant à desserrer l’étau que ces dernières exercent sur le réduit.

Israël depuis le début du conflit syrien nie apporter un quelconque soutien aux groupes armés Syriens en rébellion contre Bachar El Assad et son régime, ce qu’elle fait à partir du plateau du Golan démontre le contraire et révèle qu’il est même en collusion avec le plus extrémiste et terroriste d’entre eux l’autoproclamé Etat islamique. La présence proche de sa frontière d’un réduit jihadiste qui plus est sous le contrôle du pseudo-Etat Islamique est perçue par Israël comme représentant un moindre mal pour sa sécurité nationale que celle de l’armée syrienne supposée ouvrant la voie au déploiement de forces iraniennes au plus près du territoire israélien. Bien qu’organisation terroriste, l’Etat islamique a été intégré dans sa stratégie de déstabilisation de la Syrie basée sur l’exacerbation de la rivalité entre sunnites et chiites, pour la raison que de tous les groupes armés parties prenantes au conflit en Syrie cette organisation a fait de cette rivalité l’enjeu primordial de son combat dans ce pays.

L’Etat islamique se dévoile pour ceux qui en doutaient encore comme l’instrument qu’Israël et ses alliés ont à disposition pour poursuivre leur tentative d’empêcher l’extinction du conflit syrien. Là où subsistent des résidus jihadistes de l’Etat islamique, c’est-à-dire dans le réduit adossé au plateau du Golan et dans la province de Deir Ez-Zor où sont présentes les forces de la coalition dirigée par les Américains, l’on assiste à des opérations militaires de ces dernières et de l’armée israélienne dont le but est d’une évidence limpide: empêcher que les forces gouvernementales n’éradiquent les dernières positions tenues par ces résidus de l’Etat islamique. En Syrie, la criminelle alliance entre Israël et son allié américain et le pseudo-Etat islamique est désormais plus qu’ailleurs une réalité avérée qui leur fait tomber le masque et apparaître pour ce qu’elle est la soi-disant coalition antiterroriste qu’ils prétendent avoir constituée contre l’Etat islamique justement.

KH.H

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close