MaghrebNews

Inondations en Mauritanie : La région du Guidimaka coupée du monde

Les pluies diluviennes qui s’abattent sur la Mauritanie depuis quelques jours ont fait beaucoup de dégâts notamment dans la région du Guidimaka située dans le Sud du pays et où en l’espace de quelques heures, il est tombé l’équivalent de six mois de pluie. Un véritable déluge qui a eu de graves conséquences aussi bien sur le plan humain que sur le plan matériel.

Inondations en Mauritanie : La région du Guidimaka coupée du monde

Nouakchott par : Bakari Guèye

Les pluies diluviennes qui s’abattent sur la Mauritanie depuis quelques jours ont fait beaucoup de dégâts notamment dans la région du Guidimaka située dans le Sud du pays et où en l’espace de quelques heures, il est tombé l’équivalent de six mois de pluie. Un véritable déluge qui a eu de graves conséquences aussi bien sur le plan humain que sur le plan matériel.

Les quartiers de la ville de Sélibaby, capitale de la région du Guidimakha sont encore sous les eaux. Les intempéries ont provoqué des victimes et des destructions d’habitations.

Selon Mohamed Vall Mekhallé, le maire de Selibaby : « En vies humaines nous avons enregistré trois pertes : des jeunes garçons âgés de 8 ans, 9 ans et 12 ans. Ensuite, nous avons enregistré des dégâts extrêmement importants dans les quartiers – des dégâts matériels dans les quartiers -, la disparition totale d’habitations précaires comme le banco, les tentes, les huttes, etc. »

Les inondations n’ont pas épargné les bâtiments en dur, selon le maire de Selibaby qui met l’accent sur les besoins immédiats des populations sinistrées.

« Tout le monde a été touché. Même les habitations en dur ont elles aussi été endommagées », aussi va-t-il falloir avoir recours à des logements provisoires, sous des tentes ou des bâches pour les familles sans abri. « Et puis de la nourriture, parce qu’ils ont tout perdu ! »

Face à l’ampleur de la catastrophe, c’est la mobilisation générale en Mauritanie. Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a délégué une mission Ministérielle comprenant le Ministre de l’intérieur et de la Décentralisation, Dr. Mohamed Salem Ould Merzoug et la Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire, Mme Khadija Mint Bouka afin de présenter les condoléances aux familles des victimes et de s’enquérir de l’état des dégâts et préjudices causés par les inondations.

La mission est porteuse d’un message de compassion et de solidarité du Président de la République, aux victimes de cette ville.

Dans un communiqué de presse la Présidence Mauritanienne déclare : « Nous voudrions à cet égard, réaffirmer la solidarité du gouvernement avec les sinistrés et son entière disposition à mettre tous les moyens disponibles et consentir tous les efforts afin de transcender cette épreuve dans les plus brefs délais et avec les meilleurs résultats possibles.

Les départements Ministériels ont, tous effectivement, chacun en ce qui le concerne, entamé leurs interventions pour traiter la situation là où il y a le plus urgence.

L’action majeure menée par les autorités administratives, militaires et sécuritaires régionales a eu un impact positif dans la limitation des dégâts, ce qui mérite d’être souligné. »

Parmi les mesures nécessaires sur lesquelles le gouvernement va plancher, il y a le projet de modernisation de la ville de Sélibabi. Il s’agit de trouver une solution alternative sécurisante d’une cité aménagée et dotée de tous les équipements permettant de rendre tous les services aux zones inondables de manière que cette tragédie ne se renouvelle pas.

Notons que la délégation Ministérielle a, effectué une visite d’information sur les lieux sinistrés par les inondations près du marché central de la ville et au niveau des ponts reliant les différents quartiers de la cité aux fins de s’enquérir de la situation des sinistrés pour déterminer leurs besoins les plus pressants.

La visite de la délégation Ministérielle s’est déroulée concomitamment avec l’arrivée des équipements du génie militaire pour réhabilitation du pont dont l’écroulement a engendré la coupure de l’axe reliant Sélibabi à M’Bout.

Le Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) a entrepris de dénombrer les familles sinistrées en vue d’évaluer la situation et de présenter les aides d’urgence nécessaires.

Autre délégation qui s’est rendue immédiatement sur les lieux de la catastrophe, c’est celle de la CNDH qui déclare dans un communiqué que : « Suite aux pluies diluviennes et aux inondations qui ont frappé la ville de Sélibaby, faisant 6 morts et de considérables dégâts matériels, le Président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), Me Ahmed Salem Bouhoubeyni, qui s’est rendu sur place dans la capitale du Guidimagha, a magnifié l’intervention des autorités nationales et leur a demandé de redoubler d’efforts pour faire face à cette catastrophe et à ses effets sur la population. »

Le Président de la CNDH affirme : « Je me suis rendu à la ville de Sélibaby qui vient d’être endeuillée en début de cette semaine par des pluies diluviennes et des inondations qui ont provoqué la mort de 6 personnes dont 3 enfants de 8, 9 et 12 ans ainsi que la destruction de nombre d’habitations précaires.

C’est pour moi d’abord le lieu d’exprimer mes condoléances aux familles éplorées. Ensuite, je voudrai dire que, sur place à Sélibaby, j’ai pu prendre connaissance des dégâts occasionnés par les eaux et je me suis informé sur les actions de secours organisées par les pouvoirs publics pour venir en aide aux populations. »

Pour sa part, la Coalition « vivre ensemble » (CVE, un regroupement politique de l’opposition) a rendu public un communiqué dans lequel elle note à voir « suivi avec tristesse les pluies diluviennes (estimées à 200 mm) qui se sont abattues le lundi 26 aout 2019 au sud Est du pays, dans le Guidimakha et dans beaucoup d’autres localités ayant engendré des pertes en vies humaines et de nombreux dégâts. »

Le communiqué ajoute que : « Les inondations fréquentes depuis des années sont dues en grande partie par les pluies diluviennes et les zones de dépression habitées. Ce phénomène n’est pas une fatalité. »

La CVE exhorte le gouvernement pour une meilleure prise en charge des sinistrés et des mesures d’urgence et d’assainissement pour cette capitale régionale.

Notons que la Mauritanie faisait face à un déficit pluviométrique qui devenait de plus en plus inquiétant et pour cette année on craignait le pire. Voilà qui explique l’organisation il y a juste quelques jours, sur toute l’étendue du territoire national des prières pour que tombe la pluie. Des prières qui ont été dites dans toutes les mosquées de Mauritanie, à la demande du Président de la République. C’est ainsi que des milliers de fidèles ont répondu à l’appel du chef de l’Etat pour implorer « la bénédiction d’Allah », face à une sécheresse qui affecte toutes les régions du pays.

Au niveau de la ville de Nouakchott, la prière a été effectuée à l’ancienne mosquée de Nouakchott, en présence du Ministre des affaires islamiques et de l’enseignement originel, M. Dah Ould Sidi Ould Amar Taleb, du Secrétaire Général du Ministère, du Wali de Nouakchott ouest, du Président de l’Union Nationale des Imams des mosquées en Mauritanie et de nombreux fidèles.

La prière a été dirigée par l’Imam Ahmedou Ould Lemrabott Ould Habibou Rahmane qui a insisté dans sa Khoutba (prêche) sur la nécessité pour les musulmans de rester soumis à Allah et de s’éloigner des péchés, appelant, en outre, à s’éloigner de l’arbitraire qui est, a-t-il dit, une cause de retenir la pluie.

L’Imam a imploré Allah Le Tout Puissant de faire tomber la pluie de manière urgente pour sauver les populations, le pays et les animaux.

Et les vœux de l’imam n’ont pas tardé à être exhaussés, avec un déluge qui fait le bonheur de tous les mauritaniens mais dont les dégâts collatéraux ont aussi un goût amer.

B.G

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :