AMÉRIQUEEtats-UnisNews

Immigration aux USA Après les Haïtiens, les Salvadoriens

Immigration aux USA

Après les Haïtiens, les Salvadoriens

Par : Abdelkader DJEBAR

L’étau se resserre de plus en plus sur les immigrants Salvadoriens aux USA. Après les Haïtiens, c’est au tour des Salvadoriens qui risquent de subir le même sort. Refoulement, faute de pouvoir traverser la frontière avec le sud du Canada comme ce fut le cas de plusieurs centaines de Haitiens par le poste douanier de Lacolle dans un passé récent. Sauf que cette fois-ci le Canada, fort de l’expérience de l’année dernière semble vouloir serrer davantage la vis.

Le gouvernement Canadien mise sur la prévention auprès des communautés Salvadoriennes vivant aux États-Unis pour éviter des débordements aux frontières et lance une campagne pour contrer la désinformation qui circule sur le système d’immigration Canadien.

Le Ministre fédéral de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, réagit ainsi à la décision de l’administration Trump de mettre fin au programme de protection temporaire de 200 000 Salvadoriens qui doivent régulariser leur situation ou quitter le pays d’ici 18 mois.

Des milliers d’Haïtiens ont traversé la frontière dans des circonstances semblables l’été dernier pour entrer au Canada en provenance des États-Unis. Seulement 10 % de ceux qui sont entrés au Canada ont obtenu le statut de réfugié.

Le Ministre Hussen s’est lui-même rendu au Minnesota. « Certaines informations que j’ai pu corriger portaient par exemple sur le fait que certaines de ces personnes ne savaient pas qu’on peut obliger les gens à quitter le pays », a expliqué le ministre.

Une campagne sur les réseaux sociaux est aussi en place pour informer ces ressortissants à propos du système canadien pour les demandeurs d’asile et les immigrés

Plusieurs médias soulignent avec force que l’administration Trump veut mettre met au programme de protection temporaire (TPS) des ressortissants Salvadoriens, une décision qui compromet le statut de quelque 200 000 d’entre eux, dont certains habitent aux États-Unis depuis 2001.

Le département de la Sécurité intérieure a annoncé que les ressortissants salvadoriens avaient jusqu’au 9 septembre 2019 pour quitter les États-Unis ou encore trouver une façon de régulariser leur statut.

Le programme de protection temporaire pour les Salvadoriens avait été mis en place en 2001 après une série de tremblements de terre qui avaient ravagé le Salvador, un petit pays d’un peu plus de 6 millions d’habitants. Or, le département de la Sécurité intérieure juge que la situation s’est depuis stabilisée.

Le gouvernement Salvadorien a réagi à l’annonce en remerciant les États-Unis pour leur soutien au cours des dernières années et pour le délai accordé aux ressortissants pour régulariser leur statut.

A.D.

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer