"A Haute Voix"News

Il y a 29 ans…Octobre 88 : Les cinq jours qui ébranlèrent l’Algérie

A Haute Voix

Il y a 29 ans…Octobre 88

Les cinq jours qui ébranlèrent l’Algérie

Par Fayçal Charif

– Allo, Allo… Je t’entends mal !!!

A l’autre bout du fil, la voix est essoufflée, étouffée. C’est Rachid, il explique à son cousin Kheireddine ce que Bab El Oued est en train de vivre en ces moments. «  Rahi m’khalta » (c’est la débandade) lui dit-il d’une voix qui parait lointaine, haletante absente et préoccupée par les événements qui ont éclaté en fin d’après-midi.

Mardi 4 octobre 1988, une journée d’automne ensoleillée dans Alger. La ville blanche vit déjà depuis quelques jours avec la rumeur… La rumeur d’une révolte.

Dans Bab El Oued, cœur d’Alger, l’Algérie bascule. Le quartier populaire s’est réveillé dans la soirée du 4 octobre 1988 et a réveillé toutes les colères contre un système politique fatigué, un pouvoir en place à la dérive, et surtout contre des politiciens qui s’éternisaient dans la médiocrité. Bab el oued accouche dans la douleur… les événements du 5 octobre 88.

L’Algérie est indépendante depuis 26 ans, à peine, et déjà un ras le bol général se fait sentir dans les discours populaires de tous les jours. Des Algériens qui aspiraient à mieux, à plus, à un minimum, se sont révoltés. Une semaine d’émeutes et de colère… et l’espoir confisqué par la suite. Et la suite, tout le monde la connait.

Un jour, peut-être, on saura la vérité. Un jour sûrement on comprendra vraiment ce qui s’est passé avant, pendant et après le 5 octobre 1988. Une date pas comme les autres dans l’histoire de l’Algérie de l’après indépendance.

Les cinq jours qui ébranlèrent le pays sont toujours un secret, un mystère, une énigme. Mais c’est une extraordinaire histoire de révolte, de sacrifice, et une vraie soif de liberté que des jeunes algériens ont voulu rassasier dans la colère, la révolte et dans la mort.

Les événements du 5 octobre resteront à jamais dans la mémoire collective de tous les algériens, grands et petits, hommes et femmes.

Il n’y a que les politiques qui n’ont rien compris, qui ne veulent pas comprendre…Et qui ne veulent pas retenir la leçon…les leçons !

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close