Huit autres suspects sont détenus dans l’affaire de blanchiment d’argent dans laquelle le chef de Jumbo a également été interrogé.

Huit des neuf suspects dans une importante affaire de blanchiment d’argent impliquant des concessionnaires automobiles et des parrainages dans le motocross sont toujours en détention. Le cadre supérieur de Jumbo, Frits van Eerd, a été entendu dans le cadre de l’affaire, mais le ministère public (OM) ne veut toujours pas confirmer s’il a été désigné comme suspect.

Le propriétaire du Jumbo, M. Van Eerd, est en prison depuis mardi pour sa possible implication dans l’importante affaire de blanchiment d’argent. Ce jour-là, le ministère public, l’agence d’investigation FIOD et la police ont perquisitionné le domicile du cadre supérieur de Brabant.

Cette action s’inscrivait dans le cadre d’une enquête plus vaste, qui comprenait des descentes dans d’autres régions du pays. Au cours de cette opération, un suspect principal de 58 ans a été arrêté ainsi que huit coaccusés.

Lire aussi:  Schiphol limite également le nombre de passagers pendant les vacances d'automne.

Selon l’accusation, d’importantes sommes d’argent ont été blanchies dans cette affaire par le biais de l’immobilier, du commerce de voitures, du sponsoring dans le motocross et de dépôts en espèces douteux. Une fraude à la TVA serait également en cause.

Van Eerd est un grand amateur de voitures et de sport automobile et il est également actif en tant que sponsor dans ce domaine. Jumbo sponsorise également une équipe de patinage, une équipe de cyclisme et le pilote de Formule 1 Max Verstappen.

Lire aussi:  Le gaz et l'énergie nucléaire obtiennent le feu vert de l'UE malgré les critiques

Dans une déclaration écrite jeudi, la chaîne de supermarchés a confirmé l’absence de M. Van Eerd. L’équipe de direction de la chaîne gère les opérations quotidiennes de Jumbo.

Related articles

Share article

Derniers articles