Culture

Hommage au roi de la chanson sentimentale Cheb Hasni

Vingt ans après sa disparition, le roi de la chanson sentimentale Cheb Hasni suscite toujours l’admiration de ses fans qui sont nombreux à saisir l’opportunité offerte par les réseaux sociaux de la toile pour rendre hommage au regretté artiste. De nombreuses photos, vidéos, articles de presse et commentaires sur le parcours du raï-lover s’échangent entre internautes via Facebook où une page lui est spécialement dédiée, sous la houlette de l’Association de promotion et d’insertion de la chanson oranaise (APICO). Cette initiative a pour but de «réunir l’auditoire de Hasni où qu’il se trouve pour rendre hommage, tous ensemble, au regretté chanteur avec un slogan commun intitulé «Mazal gaad fi gloubna » (toujours présent dans nos coeurs), souligne le président de l’APICO, Nasreddine Touil. De l’avis de ses admirateurs, Hasni était «un artiste pas comme les autres», se distinguant par son style original parce qu’il était «proche des gens», exprimant à merveille leur «souffrance» et leur «joie». Né le 1er février 1968, l’auteur de «Mazal Kayen l’espoir» eut à son actif une centaine de titres à succès dont «Kindir ana nansak» (comment t’oublier), «Matabkich hada mektoubi» (ne pleure pas, c’est mon destin) et «Tal ghyabek» (ton absence a trop duré). Le 29 septembre 1994, Cheb Hasni fut assassiné dans son quartier natal d’Es Seddikia (ex-Gambetta) à Oran.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :