FranceNews

Henri Guaino annonce sa candidature à l’élection présidentielle française

Henri Guaino annonce sa candidature à l’élection présidentielle française

Henri Guaino se rend directement à la case présidentielle, sans passer par la case primaire de la droite et du centre. Alors qu’il a échoué à réunir les parrainages pour concourir à la primaire de la droite et du centre, l’ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy se lance dans la quête des 500 signatures nécessaires pour participer à la course à l’Elysée. Pour participer à la primaire de la droite et du centre, Henri Guaino aurait dû réunir les signatures de 250 élus locaux, dont 20 parlementaires, et celles de 2500 adhérents. «Mais tout ça, c’est une escroquerie», confie ce vendredi à Marianne, le député des Yvelines qui se met, de fait, en congé de son parti Les Républicains. «Dans l’esprit de la 5e Rep, un candidat à la présidentielle ne peut pas être un candidat d’un parti, d’un camp» a détaillé le nouveau candidat ce vendredi lors d’une conférence de presse. Il débute désormais la course aux parrainages. «Je vais aller les voir. Les maires, surtout. Les grands élus, ils sont dans le système. Je ne cherche pas leur ralliement». Henri Guaino ne s’en est jamais caché, il ne croit pas en la primaire de la droite et du centre. Une primaire, selon lui, éloignée de la tradition gaulliste dont il se revendique.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FranceNews

Henri Guaino annonce sa candidature à l’élection présidentielle française

Henri Guaino annonce sa candidature à l’élection présidentielle française

Henri Guaino se rend directement à la case présidentielle, sans passer par la case primaire de la droite et du centre. Alors qu’il a échoué à réunir les parrainages pour concourir à la primaire de la droite et du centre, l’ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy se lance dans la quête des 500 signatures nécessaires pour participer à la course à l’Elysée. Pour participer à la primaire de la droite et du centre, Henri Guaino aurait dû réunir les signatures de 250 élus locaux, dont 20 parlementaires, et celles de 2500 adhérents. «Mais tout ça, c’est une escroquerie», confie ce vendredi à Marianne, le député des Yvelines qui se met, de fait, en congé de son parti Les Républicains. «Dans l’esprit de la 5e Rep, un candidat à la présidentielle ne peut pas être un candidat d’un parti, d’un camp» a détaillé le nouveau candidat ce vendredi lors d’une conférence de presse. Il débute désormais la course aux parrainages. «Je vais aller les voir. Les maires, surtout. Les grands élus, ils sont dans le système. Je ne cherche pas leur ralliement». Henri Guaino ne s’en est jamais caché, il ne croit pas en la primaire de la droite et du centre. Une primaire, selon lui, éloignée de la tradition gaulliste dont il se revendique.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :