EconomieEuropeNews

Grande-Bretagne : Sommet Afrique-Grande-Bretagne : Le Président Mauritanien présente les opportunités d’investissement dans son pays

Le sommet Afro-Britannique de l’investissement dont les travaux ont été ouverts lundi dans le quartier financier et des affaires de la capitale Britannique, Londres, a été l’occasion pour le Président Mauritanien Mohamed Ould Cheikh Al-Ghazouani de passer en revue les opportunités d’investissement dont dispose la Mauritanie et les mesures prises pour améliorer le climat d’investissement dans le pays.

Grande-Bretagne : Sommet Afrique-Grande-Bretagne : Le Président Mauritanien présente les opportunités d’investissement dans son pays

Londres par : Bakari Guèye  

Le sommet Afro-Britannique de l’investissement dont les travaux ont été ouverts lundi dans le quartier financier et des affaires de la capitale Britannique, Londres, a été l’occasion pour le Président Mauritanien Mohamed Ould Cheikh Al-Ghazouani de passer en revue les opportunités d’investissement dont dispose la Mauritanie et les mesures prises pour améliorer le climat d’investissement dans le pays.

C’est ainsi qu’il a affirmé que la Mauritanie possède d’énormes capacités économiques, indiquant d’emblée sa position stratégique entre le Maghreb et l’Afrique.

Il a ajouté que l’économie Mauritanienne dispose « d’énormes capacités », dans des domaines vitaux importants tels que les minéraux, la pêche, l’agriculture, l’élevage, les hydrocarbures et les énergies renouvelables.

Ould Cheikh El-Ghazouani a expliqué, qu’en ce qui concerne les mines, la Mauritanie dispose d’importantes ressources en fer, cuivre et or, notant qu’il existe également de grandes capacités dans le domaine de la pêche, atteignant plus d’un million de tonnes pour la pêche pélagique et environ 35 mille tonnes par an pour ce qui est de la pêche de fond.

Concernant l’agriculture et les ressources animales, le Président Mauritanien a déclaré : « Nous avons d’énormes superficies propres à l’agriculture, estimées à environ un demi-million d’hectares, dont 135 à 140 mille hectares irrigués par le fleuve (fleuve Sénégal). Quant aux ressources animales, la Mauritanie compte environ 27 millions de têtes de bétail. C’est un très grand nombre. »

Dans le domaine des hydrocarbures, le Président a annoncé que la Mauritanie avait « des projets importants » dans la production de gaz naturel, et il a déclaré : « Il y a eu des découvertes importantes au cours des dernières années, et d’ici un an ou deux, nous prévoyons le début de l’exploitation de ces projets, et récemment des découvertes plus importantes ont été mises à jour ».

Dans le cadre de son discours sur les énergies renouvelables, le président a précisé : « Nous avons des capacités incommensurables, voire infinies ».

Le Président a également abordé les mesures prises pour améliorer le climat des investissements dans le pays. Il a déclaré : « Nous travaillons à la formation d’un conseil supérieur de l’investissement relevant directement de la Présidence de la République. Nous avons décidé d’agir de cette façon pour rassurer les investisseurs ».

Il a ajouté : « Nous travaillons également à la mise à jour du code des investissements, à la modernisation et au renforcement du guichet unique, et nous mettons en œuvre une politique de développement et de renforcement du secteur privé, ce qui est très important pour nous, et nous avons des plans et des politiques prometteurs dans ce domaine. »

Le Président a en outre parlé de plusieurs mesures dans ce contexte, déclarant : « nous avons développé une politique de modernisation des méthodes et systèmes de paiement et récemment mis en place un centre international de médiation et d’arbitrage dans la capitale, Nouakchott, modernisé et simplifié le code d’arbitrage et apporté des modifications au Code de procédures civiles, commerciales et administratives afin de réduire la durée des procédures d’investissement en général.

Un guichet unique a été mis en place pour le paiement des droits de douane, et nous avons pris des mesures importantes pour renforcer la gouvernance économique sous toutes ses formes, notamment en matière de lutte contre la corruption.

Le Président de la République a conclu en disant que « toutes ces mesures, entre autres, visent à créer une atmosphère propice à l’investissement en général, et nous continuerons dans cette voie direction et pensons que nous obtiendrons de bons résultats ».
Notons que le sommet de Londres vise à mobiliser des investissements pour le continent africain et à renforcer le partenariat entre les pays du continent et le Royaume-Uni.

Le sommet se tient en Présence de seize chefs d’État Africains et de représentants de six pays d’Afrique, en plus du Premier Ministre Britannique dans une conjoncture économique particulière pour les deux parties à cette conférence qui se tient dans l’une des capitales mondiales de la finance et des affaires, Londres dans le cadre d’une stratégie de renforcement et de diversification de l’économie Britannique, suite à sa sortie de l’Union Européenne.

B.G

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :