AlgérieNews

Gouvernement-walis: pour une administration locale pleinement impliquée dans le développement

Gouvernement-walis: pour une administration locale pleinement impliquée dans le développement

ALGER- Une administration locale efficace et débureaucratisée, assurant un service public de qualité au citoyen et promouvant l’investissement et le développement a été le leitmotiv de la première journée de la réunion gouvernement-walis.

Dans son allocution d’ouverture, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, après avoir transmis aux participants les encouragements du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à « redoubler d’efforts » pour atteindre les objectifs fixés, les a exhortés à « libérer les énergies et les initiatives et à reléguer à la marge les réflexes de passivité et de bureaucratie ».

Il a, dans ce sens, appelé les élus locaux à s’impliquer « pleinement » dans ce qui doit être désormais « une préoccupation quotidienne et un objectif essentiel » des collectivités locales: « l’amélioration de l’attractivité, l’implantation des projets et le captage des investissements ».

Soulignant que la croissance sera dorénavant cherchée dans l’entreprise sur la base du nouveau modèle économique de croissance, il a invité les responsables et les élus locaux à accorder une importance particulière à l’accroissement de l’offre foncière, la simplification des procédures administratives, l’accompagnement des opérateurs et le replacement des PMI, du tourisme et de l’agriculture au coeur des dynamiques de développement local.

Il a indiqué que « malgré la contraction de ses revenus pétroliers depuis trois années, l’Algérie continue de résister et de déployer des efforts pour préserver la stabilité de ses indicateurs macroéconomiques », ajoutant que le gouvernement, comme en 2016, tablait sur un taux de croissance de 3,9% en 2017.

Le Premier ministre a insisté aussi sur la préservation de la souveraineté de la décision économique nationale. 2017 sera « notre dernière chance pour opérer un changement de vision économique privilégiant la culture du travail », a-t-il exhorté.

Législatives et locales: étape nouvelle dans l’ancrage de la démocratie

Evoquant les prochaines échéances électorales, M. Sellal a qualifié l’année 2017 d’ »étape nouvelle dans l’ancrage de la pratique démocratique » à travers l’organisation des élections législatives et locales, sous les nouvelles dispositions de transparence et de contrôle introduites par la Constitution révisée.

Le rôle du gouvernement « sera de réunir toutes les conditions matérielles pour garantir la réussite de ce double rendez-vous électoral national », alors que la Haute instance indépendante de surveillance des élections « veillera en toute neutralité à la bonne tenue et à la transparence des scrutins », a-t-il assuré.

Le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, a indiqué dans son intervention que ses services s’attelaient à une prochaine révision des codes communal et de wilaya, conformément à la dernière révision constitutionnelle.

Les modifications qui seront introduites dans ces codes visent à « lever les obstacles » et permettre une action plus efficaces des collectivités locales.

Par ailleurs, M. Bedoui a plaidé pour une « révision » de la fiscalité et des finances locales à travers l’institution d’un cadre fiscal et financier permettant aux communes de sortir de leurs « difficultés financières ».

Libérer l’esprit d’initiative

Il a appelé les walis à oeuvrer à la libération de « l’esprit d’initiative » au niveau des collectivités locales et à répondre aux attentes des citoyens.

Bedoui a affirmé que la paix et la stabilité dont jouit l’Algérie aujourd’hui est la « première priorité » du président de la République, ajoutant  que la paix et la stabilité « sont un fondement essentiel pour la relance du développement et de l’investissement ».

Plusieurs ministres se sont succédé pour mettre en exergue les actions entreprises pour mettre en oeuvre le nouveau modèle de croissance économique et pour une meilleure gouvernance.

Le ministre de l’Industrie et des mines, Abdessalem Bouchouareb, a, notamment, indiqué que les travaux de réalisation de 50 parcs industriels destinés à l’investissement seront lancés avant la fin du 1er trimestre 2017.

Le ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdesselam Chelghoum, a fait savoir, de son côté, que le secteur agricole a attribué une superficie de plus de 600.000 hectares pour la réalisation de projets structurants d’un montant de 600 milliards de dinars.

Trois ateliers ont été mis en place dans le cadre de la réunion gouvernement-walis.

Le premier atelier concerne « le rôle des collectivités locales dans la promotion de l’investissement ».

Le second atelier porte sur « la réforme des finances et de la fiscalité locales pour développement pérenne », alors que le troisième traite de « l’administration électronique comme vecteur de la modernisation du service public ».

La journée du dimanche sera consacrée à la lecture, en plénière, des recommandations issues des trois ateliers de cette réunion.

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :