Etats-UnisMoyen OrientNews

Ghaza : l’Unicef et le PAM aident des milliers de familles à faire face à l’hiver

NEW YORK (Nations Unies) - Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef) et le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies ont signé un nouvel accord prévoyant de fournir de l'aide à 6.000 familles parmi les plus vulnérables de la bande de Ghaza

Ghaza : l’Unicef et le PAM aident des milliers de familles à faire face à l’hiver

NEW YORK (Nations Unies) – Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) et le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies ont signé un nouvel accord prévoyant de fournir de l’aide à 6.000 familles parmi les plus vulnérables de la bande de Ghaza.

L’initiative conjointe est conçue pour aider les familles les plus démunies, en particulier les enfants, les femmes et les personnes âgées, à faire face à l’hiver, à la suite d’une détérioration marquée des conditions de vie de nombreuses personnes vivant dans l’enclave, a précisé le PAM dans un communiqué de presse publié sur le site Internet de l’ONU.

En fonction de leurs besoins, les familles recevront un crédit compris entre 47 et 106 dollars sur leurs cartes d’assistance électroniques. Cette somme leur permettra d’acheter des couvertures, des vêtements, des uniformes scolaires et des articles d’hygiène auprès de détaillants locaux sous contrat. Les familles bénéficiaires de ce programme recevront également des séances de sensibilisation sur l’hygiène et sur la prévention et le contrôle des maladies transmissibles.

“Garantir que les populations les plus vulnérables de Ghaza, en  particulier les enfants, puissent subvenir à leurs besoins humanitaires les plus pressants au cours de la saison hivernale est essentiel”, a déclaré Geneviève

Boutin, Représentante spéciale de l’UNICEF dans l’Etat de Palestine. “Notre partenariat avec le PAM pour fournir un ensemble intégré de biens, de services et d’appui essentiels vise à aider à remédier aux vulnérabilités de la population de manière efficace et rentable.”

Le nouvel accord définit également comment le PAM et l’UNICEF apporteraient leur aide en cas d’urgence à Ghaza, en fonction des fonds disponibles. Il s’inspire de la collaboration fructueuse établie entre les deux agences onusiennes pendant et après 2014 à Ghaza.

“Le PAM et l’UNICEF ont collaboré à plusieurs initiatives multisectorielles qui sont vitales pour les ménages pauvres, compte tenu de la pauvreté qui règne à Ghaza”, a déclaré Stephen Kearney, Représentant du PAM.

“Notre plateforme de bons électroniques est idéale pour fournir une assistance variée aux communautés vulnérables tout en injectant des fonds indispensables dans une économie en déclin.”

Les difficultés économiques augmentent dans la bande de Ghaza, alors que le blocus et les restrictions de mouvement continuent de nuire au commerce et à l’accès aux ressources naturelles. Selon les derniers indicateurs humanitaires, plus de la moitié de la population est touchée par la pauvreté (53%), le chômage (55%) et une insécurité alimentaire sans précédent (68,5%).

La plupart des familles vulnérables vivant dans une pauvreté extrême survivent avec moins de 1 dollar par personne et par jour, rendant l’aide humanitaire essentielle à leur survie.

Aps

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :