Gasunie amortit un quart de milliard d’euros sur Nord Stream, mais ne vend pas de participation

Malgré toute l’agitation et les problèmes liés à Nord Stream 1, Gasunie n’a pas l’intention de vendre la participation que l’entreprise publique détient dans le gazoduc. C’est ce que déclare un porte-parole à Lakoom Info lorsqu’on lui pose la question. Cependant, l’intérêt pour le gazoduc a été considérablement revu à la baisse.

L’important gazoduc entre la Russie et l’Occident fait constamment l’objet d’une actualité négative. « Il n’y a actuellement aucun projet de vente des actions », a déclaré le porte-parole.

Cependant, la participation a été mise sur les livres pour moins d’argent. « En raison d’un profil de risque accru du seul client, Gazprom, le revenu de notre participation de 9 % dans Nord Stream est devenu incertain », rapporte Gasunie dans un message.

Comme les revenus sont devenus incertains, Gasunie évalue désormais les 9 % à 240 millions d’euros, alors qu’ils dépassaient auparavant les 500 millions d’euros. Les actions restantes sont entre les mains d’ENGIE, E.ON, Wintershall Dea et Gazprom. Gazprom détient la majorité avec 51 %.

Une nouvelle ère s’ouvre depuis l’invasion russe ».

Le site FD a enquêté sur le montant que les autres actionnaires ont amorti sur leurs participations. Le journal conclut que la radiation de Gasunie est relativement la plus importante.

Lire aussi:  Le ministre du climat Jetten : "Je n'ai pas encore eu à rappeler mes collègues à l'ordre".

Gasunie a acheté cette participation en 2008. « Parce que le gazoduc contribuait stratégiquement à permettre à la zone de marché de Gasunie, les Pays-Bas et le nord de l’Allemagne, de se développer pour devenir un rond-point européen du gaz. »

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, Gasunie affirme qu’une nouvelle ère a commencé pour le marché européen du gaz. « Pour nous, la réduction du gaz russe signifie une inversion des flux gaziers internationaux. Dorénavant, celles-ci iront de plus en plus d’ouest en est et du sud au nord à travers l’Europe. »

Lire aussi:  Le marché des panneaux solaires reste agité en raison des longs délais de livraison

Néanmoins, Gasunie ne voit aucune raison de dire adieu à Nord Stream pour le moment. Toutefois, l’entreprise affirme que les contacts opérationnels avec les entreprises russes ont été réduits au minimum. « Bien entendu, Gasunie agit en totale conformité avec les politiques de sanctions européennes et néerlandaises. »

Related articles

Share article

Derniers articles

Dimon vs Saylor, qui a raison sur l’avenir du bitcoin ?

Deux des voix qui s'expriment souvent pour et contre les monnaies numériques et l'écosystème crypto se sont fait entendre à nouveau il y a...

Les mères plus âgées peuvent être la solution à la pénurie de main-d’œuvre

Les femmes qui commencent à travailler moins lorsqu'elles...

Eneco annonce maintenant une augmentation plus tôt, mais les prix augmenteront d’ici octobre

Eneco informera désormais ses clients 30 jours à...

Gazprom enregistre des bénéfices records en raison des prix élevés du gaz

Gazprom a enregistré des bénéfices records pour les...