AMÉRIQUEEtats-UnisEuropeInternationalNews

G7 : Harmoniser les visions

G7 : Harmoniser les visions

Synthèse par : M. AZZEDE

Les partenaires des États-Unis au G7 cherchaient et cherchent encore à mieux comprendre la vision économique de la nouvelle administration américaine, en évitant bien sûr de mettre à l’ordre du jour officiel les sujets qui font plus que grincer des dents. Et ce n’est certainement pas une partie de plaisir.

« Nous avons besoin de mieux connaître ce que seront leurs plans, leurs décisions. L’administration (américaine) est maintenant en fonction depuis un certain temps et nous avons l’occasion de mieux nous connaître », a déclaré le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici.

Les partenaires des États-Unis au G7 (États-Unis, Japon, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie et Canada) semblent inquiets de la nouvelle orientation de l’administration américaine en matière de commerce international, après l’élection du président Donald Trump.

« Les Américains sont libres de choisir leur politique. Mais ce que j’espère c’est que cette politique entre dans le cadre international, ce qui veut dire aussi multilatéralisme, ce qui veut dire aussi attachement au libre-échange », a souligné à ce sujet M. Moscovici.

Libre-échange ou protectionnisme, la question n’est pourtant pas à l’ordre du jour de la réunion des ministres des Finances du G7, la première depuis l’élection de Donald Trump

Mais l’administration américaine estime que ses partenaires sont désormais « conscients » du fait que « l’administration Trump veut des relations commerciales plus équitables, équilibrées et réciproques avec (ses) partenaires clés », a indiqué cette semaine un responsable américain.

Loin des querelles sur le protectionnisme, l’Italie, qui préside cette année le G7, espère faire avancer son « agenda de Bari » sur la réduction des inégalités.

Les grands argentiers du G7 devaient également discuter évasion fiscale. Ils espèrent sur ce point des avancées avec l’aide de l’Organisation pour la coopération et le développement (OCDE), qui s’est emparé de ce sujet au cours des dernières années.

Des avancées pourraient également être obtenues dans le domaine de la cybersécurité ou de la lutte contre le financement du terrorisme, deux sujets « stratégiques », ont convenu MM. Mnuchin et Padoan, lors d’une rencontre bilatérale jeudi à Bari.

En fait, dans l’immédiat, il faut harmoniser les visions…

A.M

 

 

 

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :