FranceNews

France: un niveau “inédit” de la dette publique, plus de 2000 milliards d’euros

PARIS - La dette publique de la France a atteint un niveau "inédit" avec plus de 2000 milliards d'euros à fin 2017, a indiqué mercredi un rapport de la Cour des comptes.

France: un niveau “inédit” de la dette publique, plus de 2000 milliards d’euros

PARIS – La dette publique de la France a atteint un niveau “inédit” avec plus de 2000 milliards d’euros à fin 2017, a indiqué mercredi un rapport de la Cour des comptes.

“L’encours de la dette publique représente au sens des traités européens près de 2,260 milliards d’euros (soit 98,5% du PIB à fin 2017), dont 81% pour l’Etat et les organismes divers d’administration centrale, 10% pour les administrations de sécurité sociale et 9% pour les administrations publiques locales”, a précisé le rapport intitulé “La dette des entités publiques : périmètre et risques”, soulignant que sa progression a été continue et s’est accélérée à la faveur de la crise financière.

La Cour des comptes française a noté que l’évolution de la dette publique française, la 5e la plus élevée au sein de l’Union européenne en pourcentage du PIB, est à “contre-courant” de celle de tous les Etats de l’UE et de la zone euro et les perspectives de diminution annoncées apparaissent “fragiles”.

L’écart négatif avec l’Allemagne se creuse, selon le rapport qui rappelle qu’en 2000 et jusqu’à la crise financière, la dette publique de ce pays était supérieure d’environ 375 milliards d’euros à la dette publique française, notant que cet écart “n’a cessé de se réduire pour s’inverser à compter de 2016”.

Pour la Cour des comptes, l’augmentation de la dette publique résulte en partie des limites des règles de désendettement, mais surtout d’une réduction “insuffisante” des déficits publics, recommandant la mise en place d’un objectif global de dépenses des administrations publiques pour réduire l’endettement public.

“Le niveau inédit de l’endettement et l’absence d’inflexion à la baisse au cours des dix dernières années rendent dès lors indispensable une amélioration de la nature de l’information du Parlement sur la dette publique”, a-t-elle ajouté, relevant que les mécanismes spécifiques de maîtrise de la dette publique sont aujourd’hui, en France, peu nombreux et, quand ils existent, “d’ampleur limitée”.

“La dette publique représente aujourd’hui près de 100% du PIB et elle pourrait croître rapidement en cas de tassement de la croissance et de remontée des taux d’intérêt, alors que les marges de manœuvre de la décision publique sont déjà très limitées”, a fait observer la Cour des comptes qui demande au Parlement un débat annuel sur la dette des entités publiques.

Aps

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :