FranceNews

France : Comment le gouvernement câline les maires ruraux

Eppe-Sauvage : L’annonce se veut une réponse concrète à la crise des Gilets jaunes. Alors que les réformes du gouvernement peinent à produire leurs effets, Emmanuel Macron veut mettre l’accent sur les aspects de « vie quotidienne » des 40 % de Français qui résident dans ces communes de 2 500 à 25 000 habitants, qui se sont souvent sentis oubliés.

France : Comment le gouvernement câline les maires ruraux

Par : Géraldine Woessner

Eppe-Sauvage : L’annonce se veut une réponse concrète à la crise des Gilets jaunes. Alors que les réformes du gouvernement peinent à produire leurs effets, Emmanuel Macron veut mettre l’accent sur les aspects de « vie quotidienne » des 40 % de Français qui résident dans ces communes de 2 500 à 25 000 habitants, qui se sont souvent sentis oubliés.

En présentant ce vendredi son « agenda rural » devant l’Association des maires ruraux (AMRF), réunie en congrès annuel à Eppe-Sauvage, dans le Nord, le Premier Ministre a tenté de donner une cohérence à un corpus de mesures disparates, qui compile projets de loi en cours, dispositifs déjà en œuvre, mais qu’il entend amplifier, et quelques nouvelles propositions.

Recrutement de médecins en zones soudenses, relance du permis de conduire à 1 euro dans certains territoires, mise en place de zones franches rurales… L’essentiel des 200 propositions avancées en juillet par un groupe d’élus experts du monde rural ont été retenues : autant de cadeaux mis aux pieds, à six mois des municipales, de maires excédés de leur isolement et, souvent, de la baisse de leurs dotations, et dont les administrés avaient noirci des pages et des pages de cahiers de doléances avant même que n’émerge l’idée du grand débat.

En revitalisant les centres-bourgs, par exemple, « nous voulons créer un déclic », leur a lancé Édouard Philippe. « L’idée est très simple : c’est de bouger, et de bouger vite, sur des éléments qui freinent le développement de convivialité. »

La « convivialité », nouveau mantra pour réconcilier les Français Cette « convivialité » passe par le soutien au commerce local, la possibilité de créer de nouvelles licences IV dans les petites communes (un appel à projets pour déployer 1 000 cafés en zone rurale sera lancé), par le retour ou le maintien de services publics, dont les plus essentiels devront être garantis à moins de 30 minutes de trajet.

L’annonce du redéploiement de 4 000 postes de fonctionnaires vers les territoires et la promesse qu’aucune trésorerie ne sera fermée « sans l’accord des maires concernés » ont été les plus applaudies. Mais rouvrir 1 000 troquets pour que les ruraux s’y rencontrent, y « socialisent, échangent » plutôt que sur les ronds-points suffira-t-il ?

Les mesures les plus structurantes, et les plus attendues, restent entourées de flou. La suppression de la taxe d’habitation sera compensée « à l’euro près », promet le gouvernement. Mais sur le long terme, avec quelle évolution ? Comment fonctionnera concrètement la future Agence nationale de cohésion des territoires, destinée dès le 1er janvier 2020 à faciliter le montage de projets des petites communes en réorganisant l’aide de l’État ?

Cette nouvelle structure, qui rassemblera 300 à 400 personnes à Paris issues de divers organismes (Agence du numérique, Commissariat général à l’égalité des Territoires…), est censée apporter une aide « sur mesure » aux élus qui lui demanderont assistance pour faire aboutir leurs projets. Comment ?

Source : LePoint.fr 20 septembre 2019

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :