FranceInternational

France Air Méditerranée pourrait-elle devenir algérienne ?

France

Air Méditerranée pourrait-elle devenir algérienne ?

Les offres de reprise présentées ce lundi 2 novembre 2015

Le tribunal de commerce de Tarbes auditionnait, ce lundi 2 novembre 2015 à 16h30, les candidats à la reprise d’Air Méditerranée, placée en redressement judiciaire depuis janvier dernier. Parmi les offres déposées, figure celle de l’homme d’affaires algérien, Ali Haddad. De leur côté, la direction d’Air Med, comme l’administrateur judiciaire nommé dans ce dossier, envisageraient de finaliser le projet de cession avant la fin du mois de novembre.

 

L’homme d’affaires algérien, PDG de l’Entreprise des travaux routiers, hydrauliques et bâtiments (ETRHB) et président de l’association patronale Forum des chefs d’entreprises (FCE), a, en effet, déposé une offre de reprise – DR

Prévue le  19 octobre dernier, l’audience des candidats à la reprise d’Air Méditerranée s’est finalement tenue ce lundi 2 novembre 2015, au tribunal de commerce de Tarbes.

Placée en redressement judiciaire depuis le mois de janvier, la compagnie cherche un repreneur pour l’aider à se sortir d’une situation financière compliquée, « de pérenniser son activité et les emplois qui y sont liés« .

Parmi les noms des repreneurs potentiels, celui d’Ali Haddad circule depuis l’été 2015, comme l’avait révélé le siteJeune Afrique.

L’homme d’affaires algérien, PDG de l’Entreprise des travaux routiers, hydrauliques et bâtiments (ETRHB) et président de l’association patronale Forum des chefs d’entreprises (FCE), a, en effet, déposé une offre de reprise, comme l’a annoncé l’administrateur judiciaire en charge du dossier, Me Caviglioni, aux membres du Comité d’Entreprise (CE) de la compagnie.

Dès le mois d’avril, Ali Haddad aurait commandé un audit des comptes de la compagnie « en vue d’une éventuelle entrée dans le capital, à hauteur de 49%« , selon Jeune Afrique.

Une situation de trésorerie « tendue »

Malgré l’importance du groupe algérien, qui a également un pied dans le tourisme (2 hôtels « Le Marin » et « Le Marin Bis » dans la station balnéaire d’Azeffoun), l’offre pourrait ne pas être retenue en l’état.

Les membres du Comité d’Entreprise d’Air Med l’ont, en effet, qualifiée de « très incomplète ». Dans un courrier, les délégués du personnel d’Air Méditerranée précisent que « l’administrateur a d’ores et déjà sollicité le candidat repreneur pour obtenir plusieurs précisions« .

Ils doivent le rencontrer prochainement pour échanger sur son offre : projet, organisation future, financement, résultats prévisionnels attendus.

« Nous serons accompagnés de notre expert dans cette phase cruciale« , précise le CE.

Le courrier indique également que « dans le cadre d’une cession, les contrats de travail sont repris avec l’ancienneté et les acquis individuels« .

L’audience de ce lundi intervient alors que « la compagnie se trouve dans une situation de trésorerie « tendue » et qui en tout état de cause nécessitait d’accélérer le processus de cession, selon le courrier.

L’objectif étant de finaliser les projets de cession d’ici la fin du mois de novembre. »

Joint au téléphone juste avant l’audience, Antoine Ferreti, président d’Air Méditerranée, se montre tout à fait serein.

« Je ne me sens pas du tout stressé, nous explique-t-il. Mais il va falloir attendre encore trois semaines avant que le Tribunal entérine cette offre. Aujourd’hui, nous expliquons aux juges le projet« .

Fram, Air Med… même combat

 

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :