AlgérieCultureNews

Formation professionnelle : Tout est réuni pour une bonne session

On vient d’apprendre que la deuxième session de la formation professionnelle aura lieu le 24 février prochain, donc dans moins de deux semaines. À priori, on affirme dans les milieux concernés que toutes les dispositions ont été prises pour la réussite afin d’assurer une formation de qualité.

Formation professionnelle : Tout est réuni pour une bonne session

Alger par : Noureddine RAMZI

On vient d’apprendre que la deuxième session de la formation professionnelle aura lieu le 24 février prochain, donc dans moins de deux semaines. À priori, on affirme dans les milieux concernés que toutes les dispositions ont été prises pour la réussite afin d’assurer une formation de qualité.

C’est le Ministre de la formation professionnelle en personne qui l’a annoncé lors du forum d’El-Moudjahid. M. Mebarki a mis l’accent sur les efforts déployés par son département pour le développement du secteur, notamment en terme d’infrastructures et de la formation pour une « meilleure insertion » dans le monde du travail, avec l’objectif de « contribuer au développement du pays ».

Plus de 280.000 nouvelles places seront mises à la disposition des stagiaires à l’occasion de la rentrée du 24 février, ce qui portera à 630.000 le nombre global de stagiaires.

Concernant les infrastructures de base, il a précisé que le secteur a été renforcé par le recrutement de 2.000 formateurs pour les nouvelles spécialités et l’ouverture de 600 postes budgétaires pour l’encadrement de 40 établissements de formation, s’ajoutant ainsi aux 1.255 déjà fonctionnels, portant leur nombre à 1.295.

Le Ministre a ajouté, dans le même cadre, que le secteur a été renforcé par la réception de 89 centres de formation professionnelle et d’apprentissage (CFPA), 51 instituts nationaux spécialisés de formation professionnelle (INSFP) et 11 instituts d’enseignement professionnel (IEP), relevant les « progrès notables » enregistrés depuis 2014.

Mebarki a relevé, par la même occasion, que les diplômés du secteur de la l’enseignement et de la formation professionnels disposent d’une « meilleure insertion » dans le marché du travail, compte tenu du fait que leurs spécialités sont « très sollicitées » par les entreprises du secteur économique, appelant, à cet égard, à une « meilleure communication » pour encourager les jeunes à s’orienter vers les centres de formation.

Evoquant les centres de formation privés, le Ministre a appelé ces établissements à respecter les cahiers des charges qui leur sont imposés et à se conformer à la réglementation en vigueur.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :