AFRIQUEAlgérieNewsNiger

Algérie Niger: La formation professionnelle à l’ordre du jour

La coopération s’intensifie de plus entre le Niger et l’Algérie. Cette fois-ci, il est question de la formation professionnelle. Dans ce cadre précis, les deux pays ont signé hier mercredi un programme d'action 2019/2020. La feuille de route a été signée par le Ministre de l'Enseignement et la Formation professionnels, Mohamed Mebarki et le Ministre Nigérien des Enseignements Professionnels et Techniques, Tidjani Idrissa Abdoulkadri.

Algérie Niger: La formation professionnelle à l’ordre du jour

Alger par : Mohammed CHOUAKI

La coopération s’intensifie de plus entre le Niger et l’Algérie. Cette fois-ci, il est question de la formation professionnelle. Dans ce cadre précis, les deux pays ont signé hier mercredi un programme d’action 2019/2020. La feuille de route a été signée par le Ministre de l’Enseignement et la Formation professionnels, Mohamed Mebarki et le Ministre Nigérien des Enseignements Professionnels et Techniques, Tidjani Idrissa Abdoulkadri.

M. Mebarki a indiqué à la presse au terme de cette signature, que la feuille de route constitue un programme d’action pour les années à venir 2019/2020, consistant essentiellement en le développement des jumelages entre des établissements du sud de l’Algérie et ceux du Niger.

Il a ajouté qu’elle porte, aussi, sur la poursuite de la formation d’élèves et de stagiaires nigériens en Algérie même, en choisissant la spécialité voulue.

Le Ministre de la Formation Professionnelle a fait état de l’existence déjà, d’établissements jumelés à Illizi et à Tamanrasset, précisant que le programme vise à élargir cette opération à d’autres centres de formation.

Il a relevé que le document concerne également la formation des formateurs à travers le développement d’un réseau de formation d’ingénierie pédagogique au Niger en s’appuyant sur l’expérience algérienne qui est « maintenant assez bien développée et maîtrisée ».

Pour sa part, M. Idrissa Abdoulkadri a indiqué que la feuille de route allait concerner essentiellement, le renforcement des capacités des « formateurs et l’échange d’expériences entre certains de nos établissements au niveau des régions frontalières ».

Le Ministre Nigérien a exprimé le souhait de son pays de bénéficier de l’expérience Algérienne en matière du renforcement des capacités pédagogiques des formateurs de manière générale, et de profiter « de son expérience dans les secteurs où elle a acquis un grand capital ».

Il a noté que la feuille de route est élaborée à titre « indicatif », et que l’Algérie a manifesté sa « disponibilité à nous accompagner et à être réceptive à d’éventuelles requêtes que nous lui avons exprimées ».

M.CH

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :