AlgérieFemmeNews

« Fikra Prod » : Le nouveau grand défi de Fatiha

« Fikra Prod »
Le nouveau grand défi de Fatiha

Par Fayçal Charif

La journaliste et romancière algérienne Fatiha Bourouina, se donne un pari et se lance un nouveau défi, un grand défi. Elle a décidé d’aller au défi, avec détermination et assurance, dans le monde de l’audiovisuel. Elle vient de monter un projet « Fikra Prod » (Idée Prod), une entreprise de productions audiovisuelles.

Cette nouvelle aventure de la journaliste vient s’ajouter à son parcours déjà très riche par des expériences dans la presse écrite, la presse électronique, la radio, et aussi l’audiovisuel avec son bon passage à Echourouk News comme rédactrice en chef.

Son projet, Fatiha Bourouina le présente comme suit : « Fikra Production audio-visuelle est une entreprise fournissant tous les types de services audiovisuels. Ils sont mis à disposition par une équipe technique professionnelle avec une haute précision et un équipement professionnel de haute facture ». Il est certain que l’expérience de 25 ans de la journaliste dans le domaine des médias et de la communication ajoutera forcément un plus au projet.

Jamais à court d’idées, Fatiha va là où il y a quelque chose de bien et de beau à faire, bien qu’elle soit convaincue que « le terrain est glissant ». Elle détaille un peu plus son projet « l’objectif de Fikra Prod est de se spécialiser dans les films documentaires (long et court métrage). Ce genre de production est comme orphelin en Algérie, et très peu sont ceux qui s’y intéressent et misent dessus ». Et de poursuivre : « A l’étranger, nous sommes pratiquement absents. Le film documentaire algérien est introuvable. Regardez ce que les chaînes spécialisées et dites moi si on est présent. Hormis quelques documentaires faits par des étrangers ».

Fatiha a intégré dans son équipe sa fille Bushra, diplômée de l’Institut du journalisme, spécialisation audiovisuelle, et son fils Abderrahman en deuxième année communication. Les médias est apparemment une affaire de famille chez les Bourouina, et c’est tant mieux pour la pérennité du projet.

Située à Bois des Cars, à Dely Brahim, à quelques petits kilomètres du centre d’Alger. Fatiha a voulu se retirer de la foule pour se concentrer sur son projet qui a 3 mois seulement. Là où elle est, elle invite à la conception et à la production dans le cadre des services qu’elle propose. Au delà du film documentaire, elle a opté aussi pour le film promotionnel et d’entreprise, le reportage publicitaire, la présentation de produits, Jingles et générique, interview… Elle offre également le service de l’événementiel, qui va de la conférence au congrès en passant par les séminaires, les expositions, le spectacle et même le sport.

Fatiha, la gérante du projet avoue : « Ce n’est pas évident de lancer un projet audiovisuel dans les conditions actuelles du pays économiquement parlant et même politiquement, ajouter à cela la difficulté d’avoir des marchés et faire connaitre sa production ». Elle est consciente du pari et du grand défi « …décrochez des marchés en Algérie avec son savoir faire et sa compétence n’est pas une chose gagnée d’avance, mais je suis décidée à aller de l’avant et à ne pas baisser les bras. J’irai jusqu’au bout de mon projet, jusqu’au bout de mon rêve ».

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Close
Close
Close