AlgérieCultureInternationalNews

Fella El-Djazairia lauréate du prix “Souad M’hamed” des Nations-Unies des arts pour la région MENA

Fella El-Djazairia lauréate du prix “Souad M’hamed” des Nations-Unies des arts pour la région MENA

ALGER – La chanteuse Fella El-Djazairia a remporté le prix “Souad M’hamed” décerné parmi d’autres distinctions par le Bureau des Nations-Unies des arts (Unarts) pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), selon la liste des lauréats dévoilée par les organisateurs sur la Toile.

Fella El-Djazairia fait partie des 19 artistes arabes de différents genres artistiques choisis pour être honorés lors de la deuxième édition du festival “Ancien et nouveau”, organisé chaque année par l’Unarts pour la région MENA.

La liste des lauréats comporte un panel de célébrités à l’instar, entre autres, de l’actrice égyptienne Yousra (prix Faten Hamama), le chanteur émirati Hassan El-Jassimi (prix Abdelhalim Hafez), l’actrice tunisienne Hind Sabri (prix Hind Rostom) et la chanteuse Nawel El-Koweitia (prix Faiza Ahmed).

Les prix du festival, organisé cette année sous le slogan “Notre grand monde arabe”, seront remis lors d’une cérémonie prévue le 7 avril prochain au Caire.

Connue au Machreq comme “Soltanate Ettarab” (reine du chant arabe), Fella El-Djazairia est sous le coup d’une interdiction d’entrée sur le territoire égyptien depuis plus d’une vingtaine d’années suite à des démêlés avec la justice égyptienne.

En 2011, bien qu’elle fut invitée pour participer en Egypte au 20e édition du festival de la musique arabe par les organisateurs, elle s’est vu refuser l’accès au sol égyptien à son arrivée à l’aéroport international du Caire.

Le parcours artistique de Fella El-Djazairia dont le vrai nom est Fella Ababsa, est riche de plusieurs titres à succès dans le Tarab comme dans les différents genres et styles que recèle le patrimoine algérien et maghrébin d’une manière générale.

“Tachakurat”, “Ahl El-Maghna”, “Ki Lyoum”, “Ana Djazairia”, “El Maâqra”, “Rani Djay”, “Hatta Thania”, “Izid Echoug”, sont certains des titres phares de la chanteuse, fille d’un des piliers de la chanson bédouine, Abdelhamid Ababsa.

Elle a également fait des duos avec des chanteurs arabes et d’Algérie comme Walid Tewfik, Zine Chaker, Adel El-Iraki, Samir Toumi, Cheb Anouar, ainsi que l’interprétation de chansons-hommage à Warda El-Djazairia, George Wassouf, Edith Piaf, Noubli Fadel et la moudjahida Djamila Bouhired.

Souad M’hamed est une chanteuse égyptienne née le 2 février 1926 à Beyrouth de père égyptien et de mère libanaise. Elle est morte le 4 juillet 2011 à l’âge de 85 ans. Ses plus célèbres chansons sont “Wahachtini” et “Kad Kafani” outres des titres consacrés à des opérettes et autres films comme “Chaïma, la sœur du prophète”.

Aps

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer