AFRIQUEAlgérieEconomieMaghrebNewsSénégal

Exportations : Cap sur Dakar

"Tout est prêt pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures et nous allons déclarer 2019 Année de l’export hors hydrocarbures", a affirmé M. Djellab lors d’une récente conférence de presse, tenue en marge du Salon international du transport et de la logistique (Logistical 2018).

Exportations : Cap sur Dakar

Alger par : Noureddine RAMZI

« Tout est prêt pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures et nous allons déclarer 2019 Année de l’export hors hydrocarbures », a affirmé M. Djellab lors d’une récente conférence de presse, tenue en marge du Salon international du transport et de la logistique (Logistical 2018).

Ce n’est pas un vain slogan, mais une réalité concrète. Le groupe public de transport routier de marchandises Logitrans a lancé, lundi dernier, sa première opération de transport vers Dakar (Sénégal) via Nouakchott (Mauritanie) pour l’exportation de marchandises Algériennes, a appris l’APS auprès de cette société publique.

Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une convention signée, en novembre dernier entre cette société et le Ministère du Commerce, portant accompagnement des exportateurs Algériens en matière de transport routier international et de logistique. L’arrivée dans la capitale Mauritanienne est prévue pour le 25 février avant d’aboutir le 27 février à Dakar.

Ainsi, un convoi de treize (13) semi-remorques du groupe Logitrans a pris la route pour transporter 340 tonnes de marchandises avec 230 tonnes livrées à Nouakchott et 110 tonnes à Dakar.

Les 230 tonnes de marchandise destinées à la Mauritanie se composent de 200 tonnes de produits agroalimentaires, de 60 tonnes de produits agricoles, de 60 tonnes d’articles de ménage en plastique et de 20 tonnes produits chimiques. Pour le Sénégal, 110 tonnes de produits agroalimentaires Algériens y sont exportées.

Pour rappel, un nouveau poste frontalier terrestre entre l’Algérie et la Mauritanie, situé dans la wilaya de Tindouf, a été ouvert en août dernier, et ce, en application des recommandations de la 18ème session de la Haute commission mixte Algéro-Mauritanienne, tenue en décembre 2016 à Alger.

Le Ministre du Commerce a considéré que l’Algérie a tous les atouts pour se positionner sur les marchés extérieurs. « Nous disposons des infrastructures nécessaires, d’une diversification industrielle et agricole qui nous permettront de placer nos produits sur les marchés étrangers », a-t-il estimé, en affirmant que ses déplacements effectués à l’étranger (ces derniers temps) ont permis de prospecter les marchés afin de d’imposer le produit local à l’international.

Pour le Ministre du Commerce, les exportations hors hydrocarbures permettraient au pays d’instaurer une croissance économique durable en réduisant sa forte dépendance des hydrocarbures.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :