Etats-UnisNews

Etats Unis : Trump provoque une ruée des Hispaniques vers la citoyenneté américaine

Etats Unis 

Trump provoque une ruée des Hispaniques vers la citoyenneté américaine

María Orozco n’en peut plus du discours anti-immigrants de Donald Trump, le tonitruant milliardaire en tête des primaires républicaines. Comme des milliers d’Hispaniques, cette Mexicaine s’est lancée dans une course contre la montre pour acquérir la citoyenneté américaine, et voter aux prochaines présidentielles. «Je me sens menacée par la situation politique », a raconté Mme Orozco, 36 ans, à l’AFP. Elle a déjà la carte de résident permanent, la célèbre «green card». Elle offre «une certaine sécurité, mais les lois sur l’immigration changent constamment et je ne sais ce qui peut advenir si c’est Trump qui gagne», a-t-elle fait valoir. Le magnat de l’immobilier déclame depuis le début de sa campagne une rhétorique agressive envers les immigrés d’Amérique latine, affirmant notamment que s’il était élu, il expulserait les 11 millions de sans-papiers, pour l’essentiel des Hispaniques. Il a promis qu’il obligerait le Mexique à payer la construction d’un mur gigantesque le long de la frontière pour endiguer le flux de clandestins, et traité les Mexicains en situation irrégulière de violeurs, trafiquants de drogues et criminels. «En quinze ans de vie ici, je n’ai jamais senti un climat politique aussi hostile», a relevé Maria Orozco, scénariste qui réside à Los Angeles, avant de conclure: «Je veux voter contre Trump».

 ELLE EST LOIN D’ÊTRE LA SEULE

A travers les Etats-Unis, où vivent au total plus de 54 millions d’Hispaniques, ceux pouvant prétendre à la nationalité se mobilisent par milliers pour préparer leur dossier. Ils ont jusqu’à mai seulement, sachant qu’il faudra ensuite cinq mois de procédure, puis s’inscrire sur les registres pour pouvoir voter le 8 novembre. D’après le gouvernement Obama, quelque 8,8 millions de personnes sont aptes à obtenir la citoyenneté, dont 2,7 millions de Mexicains. Il y a déjà 13 millions d’électeurs d’origine hispanique qui devraient participer au scrutin de novembre.

COLÈRE ET PEUR

La Californie, Etat le plus peuplé des Etats-Unis et où vit la majorité de la population d’origine latinoaméricaine —qui vote traditionnellement pour des candidats démocrates— a reçu le plus grand nombre de demandes de citoyenneté. Rien que dans le comté de Los Angeles, la métropole du sud-ouest des Etats-Unis aux 10 millions d’habitants, 750.000 personnes présentent les critères requis pour une naturalisation. Les regards se tournent toutefois surtout vers le Nevada voisin, le Colorado (ouest), le Nouveau-Mexique (sud-ouest) et la Floride (sud-est), des Etats où le vote peut basculer d’un camp à l’autre et où l’impact des Hispaniques pourrait s’avérer déterminant. «Nous avons toujours agi en faveur des naturalisations mais le conflit politique aide à mobiliser et à organiser des communautés (…) en colère et qui ont peur», a expliqué Tara Raghuveer, directrice adjointe de l’association de protection des immigrants National Pa

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :