Etats-UnisInternationalNewsSociété

Etats-Unis: les politiques migratoires ont causé un préjudice catastrophique

Le gouvernement Américain a "délibérément" adopté des politiques et pratiques migratoires qui ont causé un préjudice catastrophique à des milliers de personnes en quête de sécurité aux Etats-Unis, notamment en séparant plus de 6 000 familles en quatre mois, soit bien plus que ce que les autorités avaient annoncé précédemment, indique Amnesty International (AI) dans un rapport publié jeudi.

Etats-Unis: les politiques migratoires ont causé un préjudice catastrophique

Le gouvernement Américain a “délibérément” adopté des politiques et pratiques migratoires qui ont causé un préjudice catastrophique à des milliers de personnes en quête de sécurité aux Etats-Unis, notamment en séparant plus de 6 000 familles en quatre mois, soit bien plus que ce que les autorités avaient annoncé précédemment, indique Amnesty International (AI) dans un rapport publié jeudi.

“En septembre, le Service des douanes et de la protection des frontières (CBP) a informé Amnesty International qu’il avait séparé de force plus de 6 000 familles rien qu’entre le 19 avril et le 15 août 2018 û plus du double du nombre communiqué précédemment”, a mentionné AI dans son document.

Ainsi, le document révèle le bilan brutal des initiatives du gouvernement, sous la Présidence de Donald Trump, visant à affaiblir et démanteler le système d’asile du pays, en violation flagrante de la législation américaine et du droit international.

Au total, le gouvernement Trump a désormais admis avoir séparé environ 8 000 “cellules familiales” depuis 2017, a indiqué Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’AI, dans le rapport intitulé: “Ici, vous n’avez aucun droit: refoulements illégaux, détention arbitraire et mauvais traitements de demandeurs d’asile aux Etats-Unis”.

Parmi les politiques et pratiques “cruelles” constatées figurent, selon AI, des renvois forcés illégaux en masse de demandeurs d’asile à la frontière mexicaine, des milliers de séparations illégales de familles, et une augmentation du recours à la détention arbitraire et illimitée des demandeurs d’asile, bien souvent sans possibilité de libération conditionnelle.

“Le gouvernement Trump mène une campagne délibérée de violations généralisées des droits humains afin de punir et de dissuader les personnes qui cherchent une protection à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique”, a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’AI.

La rapport exhorte, en outre, le Congrès à “agir immédiatement pour enquêter et dresser un état des lieux complet des séparations de familles par les organes du gouvernement fédéral, et adopter une législation interdisant les séparations et la détention illimitée des enfants et de leurs familles”.

La législation Américaine bafouée

Selon des témoignages recueillis par AI, “les autorités de contrôle des frontières des Etats-Unis bafouent de manière flagrante la législation Américaine en matière d’asile et le droit international relatif aux réfugiés en renvoyant de force des personnes au Mexique sans avoir enregistré ni traité leur demande d’asile…”

Mme Guevara-Rosas a dans ce sens regretté que “les personnes renvoyées au Mexique peuvent subir des atteintes aux droits humains directement sur place ou une expulsion et le risque d’être victimes de graves violations de leurs droits fondamentaux dans leur pays d’origine.”

Depuis 2017, les autorités Américaines ont également imposé une politique de “détention obligatoire et illimitée” des demandeurs d’asile, bien souvent sans possibilité de libération conditionnelle, pendant toute la durée de l’examen de leur demande. Cette mesure constitue une forme de détention arbitraire, en violation de la législation Américaine et du droit international.

Amnesty International a recueilli les témoignages de demandeurs d’asile détenus indéfiniment après avoir sollicité une protection, dont des personnes séparées de membres de leur famille, des personnes âgées et des personnes atteintes de graves problèmes de santé et nécessitant des soins médicaux spécifiques.

Il est cruel de la part des autorités Américaines de détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort… le Congrès doit agir maintenant pour mettre fin à la détention d’enfants et de familles une bonne fois pour toutes, et financer des solutions permettant d’éviter la détention..”

Parmi les mesures prônées par AI à l’adresse des Etats Unis, figurent le Programme de gestion des dossiers familiaux (Family Case Management Program), dont l’efficacité a été prouvée à 99 % pour aider les familles  demandeuses d’asile à comprendre et respecter les conditions de l’examen de leur dossier d’immigration.

Aps

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :